En juillet 2012, le président de la BCE Mario Draghi, avec sa formule « Whatever it takes » initiait une politique monétaire qui allait entraîner une compression historique des rendements obligataires en Europe (ce qui signifie un renchérissement des actifs obligataires), rappelle Diane Bruno, gérante chez Mandarine Gestion.

Si outre-Atlantique le processus de normalisation des taux d’intérêt est maintenant bien enclenché, l’Europe vit toujours dans un contexte de taux (artificiellement) bas : l’Etat allemand emprunte à moins de 0,3% à 10 ans, la France à taux 0 à 5 ans, les obligations de bonne qualité en zone Euro (Investment Grade 10 ans) ont un rendement de 1,45%...

Qu’en est -il des marchés actions ? Le parallèle le plus évident est de comparer les rendements obligataires au rendement du dividende des actions européennes (i.e. Dividende par action / Cours de l’action).

Le constat est assez simple : pour les actions, il n’y a pas eu du tout de phénomène de compression des rendements (qui aurait supposé que les cours des actions progressent nettement plus vite que les dividendes versés). En effet, depuis 2012, le rendement du dividende des actions européennes est resté assez stable autour de 3,6% quand, par exemple, celui des obligations d’entreprise (IG) a baissé de plus de 50% (et donc la valeur de ces obligations progressaient fortement).

Le rendement des actions en Europe a donc, ces dernières années, dépassé un à un l’ensemble des rendements des actifs obligataires : Etats biens notés puis moins bien notés, obligations d’entreprises de bonne qualité puis obligations à haut -rendement (« High Yield »), ce dernier phénomène ne s’était d’ailleurs jamais produit en Europe.

N’ayant donc pas profité de cette longue phase de compression des rendements, on peut imaginer que le marché actions ne souffrirait pas autant que les marchés de taux lorsque la normalisation de la politique monétaire de la BCE sera effective.

Bien sûr, le rendement du dividende n’est pas l’Alpha et l’Omega de la valorisation des actions et les inquiets diront que les bénéfices et les dividendes, élevés aujourd’hui, pourraient baisser dans cette phase prochaine de normalisation.

On pourra cependant rétorquer que les dividendes ne baissent en moyenne que du quart de la baisse des bénéfices, qu’ils n’ont baissé que de 12% lors de l’éclatement de la bulle TMT et dans le pire des contextes, la crise de 2008/2009, de 30% environ. Le rendement des actions européennes dans ce scénario noir resterait de l’ordre de 2,6 %... toujours très compétitif contre les rendements obligataires actuels !

Le Coin de Gilbert - à lire également...

Comme des sangliers atomiques

16 Juillet 2018
Bernard Aybran, Directeur de la multigestion Invesco Asset Management, nous livre son dernier billet d’esprit du semestre.
Lire la suite...

Défi Amiral Gestion, grand succès

13 Juillet 2018
Comme annoncé en décembre dernier (voir l’article Des mots pour le dire, des km pour le faire) [...]
Lire la suite...

Mauvaises anticipations sur les retraites

06 Juillet 2018
Les particuliers s'attendent à consacrer en moyenne 34 % de leur revenu de retraite aux dépenses de [...]
Lire la suite...

Les Européens face à leur destin

04 Juillet 2018
Pour définir ce sport qu'est le football, on a coutume de dire que c'est un jeu de [...]
Lire la suite...

Qu’est-ce que la gestion «overlay» ?

04 Juillet 2018
La gestion «overlay» consiste à appliquer une «seconde couche» de gestion dans la construction d’un portefeuille d’actions, [...]
Lire la suite...

Loi Pacte, quels impacts pour les épargnants ?

02 Juillet 2018
Le projet de « loi Pacte » a été récemment présenté par le gouvernement. Cette réforme, qui [...]
Lire la suite...

Un jour sans fin

29 Juin 2018
Il y a des jours comme ça. Des jours qui n’en finissent pas, englués dans une répétition [...]
Lire la suite...

TARGET2, c’est quoi ?

28 Juin 2018
Un peu de pédagogie avec Bastien Drut, stratégiste chez CPR AM qui se penche sur la question [...]
Lire la suite...

Mieux prévenir les difficultés des délais de paiement

27 Juin 2018
Si le futur plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (projet de loi PACTE) [...]
Lire la suite...

La riposte chinoise sera financière, pas commerciale

26 Juin 2018
Face à la réponse de la Chine de taxer une partie des exports américains, le Président Trump [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

ISR de Conviction : + 42,5% de croissance en 2017

21 Février 2018

Selon les derniers chiffres publiés par Novethic, parmi les 404 fonds ISR représentant 134,7 milliards [...]
Lire la suite...

IFI, le plafonnement du passif en question

23 Février 2018

Les points à garder à l’esprit par Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, ingénieurs patrimoniaux chez Lire la suite...