Tensions sur le 10 ans américain, hausse du brut… quelles peuvent être les conséquences de la politique trumpienne s’interroge David Ganozzi, gérant d’allocation chez Fidelity France.

À posteriori, le message sibyllin de la Fed sur « l’objectif symétrique de 2 % à moyen terme » en matière d’inflation, est aujourd’hui plus limpide. À la lumière de la gageure diplomatique du président américain sur le dossier iranien, il y a effectivement tout lieu de penser que la Réserve fédérale a bien fait de lâcher un peu de lest sur le sujet. La sortie américaine de l’accord sur le nucléaire iranien, signé en 2015, n’aura effectivement pas que des incidences diplomatiques.

Le revers de cette impétuosité « trumpienne » est bien sûr sa portée économique et l’effet domino déjà perceptible dans les réactions de marchés que cette annonce a suscitées. La première est bien sûr la forte poussée des cours du pétrole qui ont touché la semaine passée 77,47 dollars (Brent) et 71,36 dollars (WTI), soit des plus hauts depuis novembre 2014.

En plus des quotas en vigueur depuis l’accord d’Alger en septembre 2016, l’ostracisation pétrolière de l’Iran – sans compter les tensions géopolitiques à venir au Moyen-Orient et en Syrie – devrait encore tirer le prix du baril à la hausse. Bien entendu, le phénomène ne manquera pas d’avoir des conséquences sur l’inflation, notamment aux États-Unis où elle est scrutée avec une certaine fébrilité.

La faiblesse du chômage, le renforcement du dollar, la réforme fiscale et le protectionnisme « made in Trump » forment un cocktail inflationniste potentiellement dangereux. Dans ces conditions, rien d’étonnant à voir le 10 ans américain repasser la semaine dernière au-dessus des 3 %. Et cela va sans compter sur d’éventuels méfaits à terme sur la croissance américaine elle-même...

Si cette perspective n’est pas encore d’actualité, une chose paraît cependant évidente : sur le terrain diplomatique, Donald Trump vient d’ouvrir - sans en mesurer l’ampleur économique - une boîte de Pandore. Une nouvelle phase d’incertitudes que les investisseurs abhorrent particulièrement et, très certainement, de nature à leur couper l’appétit pour le risque qu’ils venaient tout juste de retrouver.

 Pour accéder à l’intégralité du document, cliquez ICI.

Environnement - à lire également...

Le marché de printemps de Frédéric Rollin

18 Mai 2018
Conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet AM, Frédéric Rollin livre ses analyses et son allocation.
Lire la suite...

Les marchés ignorent le risque politique…

17 Mai 2018
Le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien n’a eu aucun impact sur les marchés constate [...]
Lire la suite...

Vers de possibles difficultés économiques pour 2019

16 Mai 2018
La prévision concernant le cours du pétrole reste un exercice difficile mais beaucoup d’éléments convergent vers la [...]
Lire la suite...

Incertitudes sur les valorisations… mais pas sur les bénéfices

15 Mai 2018
Bien que la toile de fond économique ait peu évolué et reste globalement favorable, l’agitation s’est toutefois [...]
Lire la suite...

Les taux à la croisée des chemins

13 Mai 2018
Une analyse détaillée par Valentine Ainouz, Sergio Bertoncini et Silvia di Silvio, stratégistes crédit chez Amundi.
Lire la suite...

L’Italie risque-t-elle de sortir de l’Union ?

09 Mai 2018
L’économie du pays peine à se réformer et son électorat est de plus en plus divisé… Analyse [...]
Lire la suite...

Buy in May and sail away

09 Mai 2018
Et s'il était temps de se renforcer... le point de vue d'Igor de Maack, gérant et porte-parole [...]
Lire la suite...

Délais de paiement : plus haut à 10 ans

04 Mai 2018
Euler Hermes publie son étude annuelle sur le délai moyen de paiement des clients dans le monde [...]
Lire la suite...

En environnement volatil, on privilégie les fondamentaux

04 Mai 2018
En avril, les craintes géopolitiques en Corée et les tensions protectionnistes accumulées depuis plusieurs semaines ont semblé [...]
Lire la suite...

Les marchés résistent assez bien à la multitude de facteurs de risque…

03 Mai 2018
Pourquoi il faut garder la tête froide et prendre du recul, selon Jean-Marie Mercadal, directeur général délégué [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

ISR de Conviction : + 42,5% de croissance en 2017

21 Février 2018

Selon les derniers chiffres publiés par Novethic, parmi les 404 fonds ISR représentant 134,7 milliards [...]
Lire la suite...

IFI, le plafonnement du passif en question

23 Février 2018

Les points à garder à l’esprit par Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, ingénieurs patrimoniaux chez Lire la suite...