Lors de la cession de son activité, commerciale, artisanale ou libérale, l’entrepreneur peut bénéficier du dispositif d’exonération prévu à l’article 151 septies du CGI (1).

Ainsi, dès lors que l’activité est exercée depuis au moins 5 ans, la plus-value de cession est exonérée totalement ou partiellement selon les cas.

Qu’en est-il du délai de 5 ans lorsque l’entrepreneur, mineur, devient majeur au moment de la cession ?

En l’espèce, au moment de la création de son activité en 2005, l’entrepreneur déclare sa mère comme exploitante de l’entreprise, puisqu’il était encore mineur. En 2007, une autre entité avec le même objet social prend le relais, l’entrepreneur alors majeur en devient exploitant à part entière. En 2011, il décide de céder son entreprise et de se placer sous le régime de l’exonération des plus-values.

Sa demande est accueillie en 1ère instance. Pour les juges, la condition de délai est satisfaite. Peu importe le changement d’entreprise (soit la radiation de la première et l’immatriculation de la seconde), il s’agit d’une « même entité économique » avec le « même objet social ».

Si cette décision parait satisfaisante et logique dans son principe puisqu’en effet les 2 entreprises ont bel et bien été exploitées par là même personne en poursuivant le même objectif, l’administration fiscale ne s’en tient pas là. Elle interjette appel et obtient in fine gain de cause.

La Cour Administrative d’Appel de Bordeaux conclut : « s'il n'est pas contesté que (…) ce dernier [l’entrepreneur mineur] a contribué au développement du site internet qu'il avait créé, il n'a néanmoins pas eu, au cours de cette période, la qualité d'exploitant individuel (…), et le seul contribuable au titre de cette activité était sa mère, qui assumait les risques de l'exploitation. »

A retenir : selon le Bofip, « en cas de cessation d'activité ou de changement d'activité, les durées d'activité ne peuvent pas être cumulées pour l'appréciation du délai de 5 ans. »

EF/FL

Voir aussi

  1. Pour plus de précisions sur le dispositif, se reporter au Bofip.
Juridique - à lire également...

SCI et déficit : attention à l’abus de droit

24 Novembre 2017
La SCI se révèle être dans de nombreux cas l’outil adéquat en gestion de patrimoine : optimisation fiscale, facilité de [...]
Lire la suite...

Averti ou profane, telle est la question

23 Novembre 2017
Lorsque des difficultés surviennent à l’occasion de remboursements d’emprunt, il n’est pas rare de voir l’emprunteur assigner la banque pour [...]
Lire la suite...

Quand le juge oublie la « quotité disponible spéciale »

21 Novembre 2017
La Cour de cassation taille dans vif. En témoigne, cet arrêt rendu par la haute juridiction le 25 octobre dernier.
Lire la suite...

Résidence principale, cession et occupation brève : oui à l’exonération

20 Novembre 2017
Nous avons déjà eu l’occasion d’aborder à de nombreuses reprises les contentieux relatifs à l’exonération des plus-values de cession de [...]
Lire la suite...

Mineur, compte en banque : responsabilité de la banque recherchée

17 Novembre 2017
Et non retenue aux termes de cet arrêt récent de la Cour de cassation.


Lire la suite...

Comptes courants d’associés et dividendes, ne vous méprenez pas

16 Novembre 2017
L’utilisation des comptes courants d’associé est en pratique très courante. Cette technique permet en effet à l’entreprise de disposer de [...]
Lire la suite...

SCI, usufruit et résultat déficitaire : la déduction est possible

15 Novembre 2017
Un arrêt récent du Conseil d’Etat rendu en faveur des contribuables vient recadrer une Cour Administrative d’Appel à l’origine d’une [...]
Lire la suite...

Propriétaire, locataire, juge, préavis : remettons les choses à leur place

14 Novembre 2017
La première chose à faire quand on signe un contrat est d’en connaitre les modalités de sortie…


Lire la suite...

Droit des successions, ce qui a changé au 1er novembre

13 Novembre 2017
Dans une communication récente, le Ministère de la justice renseigne sur les dernières modifications intervenues en droit des successions. Ces [...]
Lire la suite...

Adultère, cause de révocation d’une donation

10 Novembre 2017
Les donations sont, par principe, irrévocables. Toutefois la loi prévoit des cas particuliers où l’acte sera révoqué, en cas de [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Cession de fonds et plus-value

24 Août 2017

Lors de la cession de son activité, commerciale, artisanale ou libérale, l’entrepreneur peut bénéficier du dispositif d’exonération prévu à Lire la suite...

Les experts-comptables peuvent-ils faire de la gestion de patrimoine ?

24 Août 2017

Ce n’est pas en ces termes que le sujet est posé mais le débat peut nous y ramener.

La Commission a [...]
Lire la suite...