Les héritiers désignés bénéficiaires du contrat ont droit au bénéfice de l’assurance-vie en proportion de leurs parts héréditaires. Le juge doit, en présence d’un legs à l’un des héritiers, rechercher la volonté du souscripteur quant à la répartition du capital garanti. Analyse par Remy Fosset, des Editions Francis Lefebvre.

Une femme ayant trois enfants adhère à un contrat d’assurance-vie et désigne l’un de ses fils comme bénéficiaire. Un mois plus tard, à la suggestion de l’agent d’assurance, elle modifie la clause et désigne ses héritiers. À son décès, elle laisse un testament léguant à ce même fils la quotité disponible de tous les biens composant sa succession.

Au moment de répartir les capitaux décès, l’assureur informe le fils qu’il a droit à la moitié du capital (ses droits dans la succession étant d’1/4 au titre de sa réserve + 1/4 au titre de la quotité disponible).

Les autres héritiers contestent cette répartition. La cour d’appel leur donne raison : chacun d’eux doit recevoir 1/3 du capital car le testament n’a pas d’effet sur la désignation des enfants comme bénéficiaires en leur qualité d’héritier dès lors que le capital décès ne fait pas partie de la succession de l’assuré.

La Cour de cassation censure cette décision aux motifs suivants :

  • le capital ou la rente garantis peuvent être payables lors du décès de l’assuré à un ou plusieurs bénéficiaires déterminés (C. ass. art. L 132-8, al. 1)

Pour lire la suite, cliquez ICI.

Juridique - à lire également...

Cession de compte courant, attention au formalisme

16 Octobre 2018
Dans le cadre d'une cession de compte courant a des non-résidents, il convient de faire attention au [...]
Lire la suite...

Garantie de passif et clause de compensation

15 Octobre 2018
Le souscripteur d'une garantie de passif n'a pas obtenu que la somme qu'il devait en raison d'une [...]
Lire la suite...

Projet de Loi de Finances pour 2019, les principales réformes annoncées

12 Octobre 2018
Le projet de loi de finances pour 2019 a été présenté en Conseil des ministres et déposé [...]
Lire la suite...

Plus-value mobilière et garantie de passif

11 Octobre 2018
Le Conseil d’Etat vient de rendre une décision relativement à l’article 150-0 D-14 du CGI qui prévoit [...]
Lire la suite...

Opération immobilière avec écran luxembourgeois, attention

09 Octobre 2018
Un contribuable résident fiscal français, s’est engagé le 30 décembre 2003 par acte sous-seing privé à acquérir [...]
Lire la suite...

Obligation d'information et acheteur professionnel

08 Octobre 2018
L’obligation d’information et de conseil du vendeur à l’égard de son client, acheteur professionnel, n’existe que dans [...]
Lire la suite...

Bénéficiaire effectif… comment l’établir

05 Octobre 2018
Une analyse conduite par Patrick Michaud, avocat au Barreau de Paris. La SAS Atlantique Négoc anciennement [...]
Lire la suite...

Obligation d’information et investisseur averti

03 Octobre 2018
Dans un arrêt du 27 juin 2018 (n° 16-17.891), la Chambre commerciale de la Cour de cassation [...]
Lire la suite...

Seuil du micro-BNC…

02 Octobre 2018
Pour l'appréciation du seuil du régime micro-BNC, les revenus non commerciaux qui sont perçus passivement ne sont [...]
Lire la suite...

Remboursement des parts d’un associé et délai de prescription

01 Octobre 2018
Lorsqu’une société, associée d’une société civile immobilière (SCI), est placée en liquidation judiciaire, elle ne peut pas [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Generali : Hugues arrive, Sonia s’en va…

30 Août 2018

Hugues Aubry rejoint le Comité Exécutif de Generali France le 3 septembre pour succéder à Sonia Fendler [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Eric Franc

03 Septembre 2018

A 54 ans, le patron de DNCA [...]
Lire la suite...