C’est LE sujet dont tout le monde parle ces derniers jours : l’élection présidentielle française. Si l’issue demeure incertaine, le consensus penche pour une participation de Marine Le Pen au second tour.

Dans sa dernière note, Lazard Frères Gestion se concentre sur une hypothétique sortie de la zone euro, proposition au cœur du programme de Marine Le Pen. La maison relève que même si elle arrivait au pouvoir, des barrières institutionnelles[1] se dressent. La maison de gestion rappelle que « la participation à la monnaie unique est inscrite dans les traités européens et l’appartenance de la France à l’UE est inscrite à l’article 88 de la Constitution ». Un « Frexit » aurait pour corolaire une modification de la Constitution, que la candidate d’extrême droite ne serait vraisemblablement pas en mesure de mettre en œuvre[2].

De son coté, Mirabaud AM estime que « la première classe d’actifs qui pourrait être touchée par un vote populiste en France serait l’euro[3] ». La maison pense néanmoins qu’à l’inverse du secteur bancaire[4], « les entreprises et les secteurs exportateurs pourraient bénéficier de la dépréciation de la monnaie ».

Pour David Zahn, responsable taux Europe chez Franklin Templeton, l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen déboucherait sur « un probable marché baissier sur les obligations d’État français. (…) [et] probablement une hausse de la volatilité pour les obligations françaises ».

De même, Yves Maillot, directeur actions européennes chez NGAM, table sur « un écartement significatif des spreads de taux OAT/Bund[5] doublé d’une forte remontée de la volatilité des indices actions ».

Pour Amundi, les risques sont peu probables certes, mais pas inenvisageables au regard des intentions de vote…

YK/EF

Voir aussi

[1] Articles 11 et 89 de la Constitution.

[2] Du fait d’un défaut de majorité au Parlement.

[3] Comprendre une importante dépréciation face aux principales devises.

[4] A cause du risque d’instabilité financière.

[5] Ecartement des rendements obligataires France-Allemagne

Environnement - à lire également...

Le marché de printemps de Frédéric Rollin

18 Mai 2018
Conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet AM, Frédéric Rollin livre ses analyses et son allocation.
Lire la suite...

Les marchés ignorent le risque politique…

17 Mai 2018
Le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien n’a eu aucun impact sur les marchés constate [...]
Lire la suite...

Vers de possibles difficultés économiques pour 2019

16 Mai 2018
La prévision concernant le cours du pétrole reste un exercice difficile mais beaucoup d’éléments convergent vers la [...]
Lire la suite...

Boîte de Pandore américaine

15 Mai 2018
Tensions sur le 10 ans américain, hausse du brut… quelles peuvent être les conséquences de la politique [...]
Lire la suite...

Incertitudes sur les valorisations… mais pas sur les bénéfices

15 Mai 2018
Bien que la toile de fond économique ait peu évolué et reste globalement favorable, l’agitation s’est toutefois [...]
Lire la suite...

Les taux à la croisée des chemins

13 Mai 2018
Une analyse détaillée par Valentine Ainouz, Sergio Bertoncini et Silvia di Silvio, stratégistes crédit chez Amundi.
Lire la suite...

L’Italie risque-t-elle de sortir de l’Union ?

09 Mai 2018
L’économie du pays peine à se réformer et son électorat est de plus en plus divisé… Analyse [...]
Lire la suite...

Buy in May and sail away

09 Mai 2018
Et s'il était temps de se renforcer... le point de vue d'Igor de Maack, gérant et porte-parole [...]
Lire la suite...

Délais de paiement : plus haut à 10 ans

04 Mai 2018
Euler Hermes publie son étude annuelle sur le délai moyen de paiement des clients dans le monde [...]
Lire la suite...

En environnement volatil, on privilégie les fondamentaux

04 Mai 2018
En avril, les craintes géopolitiques en Corée et les tensions protectionnistes accumulées depuis plusieurs semaines ont semblé [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

ISR de Conviction : + 42,5% de croissance en 2017

21 Février 2018

Selon les derniers chiffres publiés par Novethic, parmi les 404 fonds ISR représentant 134,7 milliards [...]
Lire la suite...

IFI, le plafonnement du passif en question

23 Février 2018

Les points à garder à l’esprit par Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, ingénieurs patrimoniaux chez Lire la suite...