Ainsi, en Europe, à l'inverse des Etats-Unis (bons chiffres publiés par les banques et les valeurs technologiques - Netflix -), les déceptions se multiplient dans des secteurs cycliques : HeidelbergCement, Bouygues dans la construction et Michelin dans l'automobile. D'autre part, des sociétés comme Dürr, Fresenius, Sopra Steria, Dia et Ceconomy ont aussi alerté sur les résultats. Les raisons sont certes variées.

A l'inverse, des dossiers value comme Carrefour, Fnac Darty, Casino et Publicis ont délivré conformément aux attentes, voire plus. La compression de multiples pourrait donc provenir d'une révision des bénéfices qui sont sous pression de l'inflation. Il est trop tôt pour le dire mais il y a aujourd'hui de multiples raisons de ralentissement des croissances au niveau mondial : guerre commerciale, hausse des coûts matières premières, force du dollar, remontée des taux.

L'affaire Kashoggi fait aussi peser une menace nouvelle sur les équilibres fragiles du Proche-Orient. Dans ces périodes, il n'est donc pas étonnant que les flux soient toujours sortants et proches de la capitulation (14,8 md$ sur les actions américaines et 4,8 Md$ sur les actions européennes).

Les tergiversations autour du Brexit en Europe et le rejet du budget italien ne donnent pas forcément envie de jouer le pari des actions domestiques européennes. Sur les taux souverains italiens, le palier de 3,7% a été franchi et on se rapproche de la borne haute de la zone d'intervention définie il y a peu (3,5%-4%).

Et pourtant, ce moment particulier pourrait être celui paradoxalement où il faut commencer à acheter. Les valorisations s'ajustent au nouveau contexte monétaire et économique. Sauf à anticiper une récession imminente, les actions sont les seuls actifs qui corrigent vite à l'inverse des taux d'intérêt toujours très en dessous du niveau de leur valeur théorique correspondant à la croissance nominale. On peut d'ailleurs se demander jusqu'à quelle échéance, les investisseurs achèteront du Bund allemand, illusion du refuge, alors que toute la construction européenne repose sur les épaules pour l'instant larges et solides de l'Allemagne.

Igor de Maack est gérant et porte-parole de la gestion de DNCA.

Environnement - à lire également...

Pas de hausse de la BCE en vue

17 Janvier 2019
C’est en synthèse ce que pense le quotidien Les Echos en titrant ce matin « Les investisseurs [...]
Lire la suite...

Un monde à 2 vitesses : bonne conjoncture aux US, asséchement ailleurs

17 Janvier 2019
Après la promulgation du Tax Cuts and Jobs Act par le président Trump le 22 décembre 2017, [...]
Lire la suite...

Vers une récession technique en Allemagne ?

16 Janvier 2019
Comme le montre le graphique ci-dessous, même en incluant un rebond sur le mois décembre qui effacerait [...]
Lire la suite...

Les raisons d’être confiant d’Igor de Maack

15 Janvier 2019
Le début d'année ressemble à s'y méprendre à une correction des excès du dernier trimestre. Les marchés [...]
Lire la suite...

Les 5 leçons de 2018

15 Janvier 2019
La plupart des investisseurs ont souffert en 2018, une année qui les a forcés à apprendre (ou [...]
Lire la suite...

Un ralentissement mais pas de récession

11 Janvier 2019
L’ampleur de la baisse récente des marchés a montré le pessimisme des investisseurs qui anticipent un scénario [...]
Lire la suite...

Nortia lance son Observatoire

10 Janvier 2019
C’est au cours de la 9ème édition de son Université que Nortia a dévoilé hier son Observatoire [...]
Lire la suite...

Vers une récession en Allemagne ?

08 Janvier 2019
D’un mois à l’autre, les commandes adressées aux entreprises allemandes accusent les contre-coups d’un environnement d’une rare [...]
Lire la suite...

Dix thèmes d’investissement pour 2019

03 Janvier 2019
Les 10 idées à garder en tête pour entamer sereinement cette nouvelle année. Un tour d’horizon signé [...]
Lire la suite...

Quelles perspectives pour 2019 chez Allianz GI

03 Janvier 2019
Les divergences de plus en plus marquées au sein de l’économie mondiale et les troubles politiques provoquent [...]
Lire la suite...
Agenda

Réunion Investisseurs Varenne Capital

 Date : 15 Janvier 2019
 Heure : 10h00
  Lieu : Hôtel The Westin Paris - Vendôme 3, rue de Castiglione - 75001 Paris
 Organisateur : Varenne Capital

Intencial fait son show

 Date : 17 Janvier 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Lyon
 Organisateur : Intencial

Intencial fait son show

 Date : 18 Janvier 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Bordeau
 Organisateur : Intencial

Intencial fait son show

 Date : 21 Janvier 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Aix en Provence
 Organisateur : Intencial

Perspectives et Stratégies 2019

 Date : 24 Janvier 2019
 Heure : 17h45
  Lieu : Hôtel Peninsula, 19 Avenue Kléber, 75016 Paris
 Organisateur : Schelcher Prince Gestion

Comment l'intelligence artificielle nous aide à améliorer notre process d'investissement ?

 Date : 29 Janvier 2019
 Heure : 11h00
  Lieu : Paris, Hôtel Peninsula
 Organisateur : Trusteam

Articles les plus lus

Mandarine fait son show

15 Janvier 2019

La société de gestion organise sa conférence annuelle le mardi 26 mars prochain, à partir [...]
Lire la suite...

L’ESMA réinvente le fil à couper le beurre

16 Janvier 2019

Le régulateur européen des marchés financiers, l’ESMA (European Securities en Markets Authorities) découvre que les [...]
Lire la suite...