L’immobilier pourrait bien devenir la variable d’ajustement de l’équation budgétaire du gouvernement. Et les déclarations et intentions du président Macron ne cessent de susciter inquiétude et grogne.

La petite phrase présidentielle incitant les bailleurs à mettre un coup de rabot de 5 euros aux loyers afin de compenser la baisse des APL du même montant n’en finit pas de faire des vagues. Ainsi Jean-François Buet, président de la FNAIM,  dans une longue lettre ouverte interpelle Emmanuel Macron, « les locataires, Monsieur le Président, valent mieux que de la compassion distante, et les propriétaires autre chose qu'un doigt accusateur. »

Sur un ton moins lyrique, et plus technique, l’UNIS (Unis des Syndicats de l’Immobilier) tire la sonnette d’alarme :

« Les indicateurs clés publiés confirment la tendance alarmiste de l’évolution du parc locatif privé :

•             Les loyers du secteur privé baissent, presque partout, depuis de nombreuses années

•             L’activité recule sur tous les marchés

•             L'effort d'entretien et d'amélioration des bailleurs continue de s'effriter »

Surtout, l’UNIS illustre concrètement comment « le loyer mensuel quittancé a baissé de 6 € en moyenne, sur l’ensemble de la France », compensant ainsi largement la baisse des APL de 5 euros.

De son côté, le nouvel IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) qui doit remplacer l’ISF l’année prochaine fait grincer des dents. Au niveau idéologique d’abord (est-il bien légitime de considérer qu’il s’agit d’un placement pour partie ‘improductif » ?) mais aussi sous certains aspects techniques : que va-t-il advenir  des placements collectifs dans l’immobilier ?

C’est le sens de la question posée par Frédéric Böl, président de l’ASPIM  (Association française des Sociétés de Placement Immobilier) dans une lettre ouverte au Ministre de l’économie et des finances, en appelant au discernement sur «les fonds d’investissement en immobilier, principalement les SCPI et les OPCI ».

Autant de questions légitimes, qui appellent des réponses argumentées… en gardant lucidement à l’esprit que l’immobilier n’est pas délocalisable. Et que de ce fait le secteur est facilement taxable.

FL/EF

Environnement - à lire également...

L’analyse de JP Morgan : regard sur les actions européennes

20 Février 2018
Si la volatilité des marchés s’est accentuée ces dernières semaines, il est important que les investisseurs continuent à privilégier les [...]
Lire la suite...

Saint Valentin : tête à tête avec l’inflation

20 Février 2018
Les investisseurs ont eu la joie de pouvoir dîner en tête à tête avec la dulcinée Inflation le jour de [...]
Lire la suite...

Que peuvent espérer les investisseurs de l’année du chien ?

19 Février 2018
Alors que 2017 a été une particulièrement bonne année pour les actions chinoises
Lire la suite...

L’inflation menace t’elle la croissance?

19 Février 2018
L’analyse qui permet de relativiser de François Jubin, président de WiseAM.
Lire la suite...

Pourquoi cette remontée soudaine des taux souverains ?

19 Février 2018
L’économie mondiale est soutenue et synchronisée : ceci n’a pas été observé depuis 2009.
Lire la suite...

1er baromètre du viager

15 Février 2018
Réalisé par l’Institut d’Expertise et de Formation au Viager (IEFV), émanation de Costes Viager.
Lire la suite...

Sigma Gestion recherche 2 nouvelles expertises

15 Février 2018
A l’origine mono-family office fondé en 1993, Sigma Gestion veut devenir un groupe. Après s’être rapproché de Patrinity et de [...]
Lire la suite...

Bon nouvel an chinois

15 Février 2018
Les vœux de Matthew Vaight, gérant du fonds Global Emerging Markets chez M&G.
Lire la suite...

Le monde a-t-il changé en deux semaines ?

14 Février 2018
Philosophe, Alexis Bienvenu, gérant chez Stamina AM, décrypte la tendance des marchés.
Lire la suite...

Résurrection

13 Février 2018
Dans sa dernière note hebdomadaire, David Ganozzi, gérant d’allocation chez Fidelity, explique pourquoi et comment les marchés sortent de leur [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Cession de fonds et plus-value

24 Août 2017

Lors de la cession de son activité, commerciale, artisanale ou libérale, l’entrepreneur peut bénéficier du dispositif d’exonération prévu à Lire la suite...

Les experts-comptables peuvent-ils faire de la gestion de patrimoine ?

24 Août 2017

Ce n’est pas en ces termes que le sujet est posé mais le débat peut nous y ramener.

La Commission a [...]
Lire la suite...