L’agitation des marchés émergents pendant l’été a constitué l’un des principaux thèmes d’investissement du troisième trimestre de cette année. Alors que les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine continuent de peser sur le moral des investisseurs, une série d’événements pays (Turquie, Argentine et Afrique du Sud) a entraîné une revalorisation quasi généralisée des actifs émergents, qui a commencé par la chute des devises émergentes.

Les causes de cet effondrement varient d’un pays à l’autre (la nécessité de demander l’aide du FMI pour l’Argentine, la crise de la balance des paiements en Turquie renforcée par l’impression d’un manque d’indépendance de la banque centrale, le début d’une récession économique en Afrique du Sud à laquelle s’ajoutent des préoccupations au sujet du projet de réforme agraire).

Toutefois, ces pays présentent des points de vulnérabilité communs, à commencer par le déficit public et la dépendance aux financements étrangers, souvent libellés en dollar, qui ont entraîné une exposition accrue aux multiples turbulences de cette fin de cycle. Inversement, la solide dynamique économique aux États-Unis (croissance du PIB de 4,1 % au 2e trimestre 2018, un niveau inédit depuis le 2e trimestre 2014), la baisse de la liquidité mondiale, la hausse des taux d’intérêt américains et le raffermissement du dollar sont autant de facteurs de sortie de capitaux des marchés émergents et d’attractivité accrue des actifs américains. […]

Cependant, nous n’attendons pas une extension de la capitulation des marchés, ni un risque systémique.

L’élément déclencheur d’un de ces deux événements serait un ralentissement marqué en Chine, ce qui ne correspond pas à notre scénario central. De fait, le développement du crédit en Chine, qui représente certainement un risque plus important pour la croissance mondiale, montre de nouveaux signes de stabilisation, le gouvernement chinois faisant en sorte de maintenir une politique monétaire accommodante et de rendre sa politique budgétaire plus favorable. […]

Pour lire l’intégralité de la chronique, cliquez ICI.

Pascal Blanqué est directeur des investissements d’Amundi.

Environnement - à lire également...

Que faut-il penser de la correction américaine ?

12 Octobre 2018
Après 9 ans et demi de hausse, la correction brutale des actions américaines amène légitimement les investisseurs [...]
Lire la suite...

Gros coup de froid sur Wall Street

11 Octobre 2018
Le Dow Jones et le S&P 500 ont reculé de plus de 3 % et le Nasdaq [...]
Lire la suite...

Powell évoque une politique restrictive

10 Octobre 2018
Jerome Powell a provoqué une forte poussée haussière sur les taux américains (+15pb sur une semaine) note [...]
Lire la suite...

Quand la marée redescend… les pronostics de Carmignac

09 Octobre 2018
Il est difficile de contester aujourd’hui que l’augmentation prodigieuse des liquidités mondiales fournies par les Banques centrales [...]
Lire la suite...

Les Etats-Unis continuent à marquer des points

08 Octobre 2018
Si la personnalité du président Trump ne cesse de susciter la controverse, sa politique économique est saluée [...]
Lire la suite...

Privilégier les dividendes…

05 Octobre 2018
Une fois encore, guerre commerciale et déficit italien ont été au centre de l’attention. Début septembre, ce [...]
Lire la suite...

Les 5 ingrédients qui préparent la crise de 2020

04 Octobre 2018
Une analyse de Nouriel Roubini publiée dans le quotidien Les Echos, par celui qui avait dès 2005 [...]
Lire la suite...

Quels impacts pour le protectionnisme américain ?

03 Octobre 2018
« Même si on parle beaucoup de guerre commerciale, nous voyons plutôt la situation actuelle comme une [...]
Lire la suite...

American equity psycho et digital detox

02 Octobre 2018
Les investisseurs continuent d’être euphoriques sur les actions américaines au risque désormais de créer une véritable intoxication [...]
Lire la suite...

Nortia poursuit ses emplettes : Aprep Diffusion

27 Septembre 2018
Après Sélection 1818, la plateforme met la main sur un nouveau morceau du puzzle avec Aprep Diffusion [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Generali : Hugues arrive, Sonia s’en va…

30 Août 2018

Hugues Aubry rejoint le Comité Exécutif de Generali France le 3 septembre pour succéder à Sonia Fendler [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Eric Franc

03 Septembre 2018

A 54 ans, le patron de DNCA [...]
Lire la suite...