Les célébrations pascales invitent toujours à se pencher sur la frontière qui sépare l'enfer du paradis...même dans le monde matérialiste du capitalisme global et financier.

Le premier trimestre 2019 aura constitué le point bas du ralentissement et la fin des révisions de la croissance mondiale par les instituts et organes internationaux. Désormais, l’activité économique globale tangente le niveau de 3% pour les deux prochaines années.

La récession tant redoutée par les investisseurs en fin d’année dernière ne s’est pas produite. Elle a, par ailleurs, peu de probabilité de se produire d’ici la fin de l’année 2019. 2018 avait constitué une des plus violentes corrections depuis la crise de 2008. Si 2018 a ressemblé à l'enfer, 2019 a pris le doux visage d'un monde idyllique et paradisiaque.

Le CAC 40 dividendes réinvestis affiche une performance positive de 13,3% pour le premier trimestre 2019. A mi-avril, il avait même accéléré puisque la performance dépassait 18%. Dans une forme de résurrection soudaine et imprévisible, les actions européennes ont, avec une alacrité, plus que rattrapé leur retard lorsqu’on analyse les performances indicielles.

Les thématiques de croissance ont dominé les classements sur le premier trimestre en raison de la baisse des taux d’intérêt comme depuis maintenant une décennie (sauf en 2016).

Depuis la fin du mois de mars, le mouvement de taux s’est légèrement inversé et les prémices d’une rotation en faveur des thématiques value apparaissent notamment en faveur du secteur bancaire. L’opération Deutsche Bank/Commerzbank sera, à ce titre, riche d’enseignements sur l'appétit des investisseurs et les consignes des régulateurs sur l'opportunité d'une consolidation européenne plus large du secteur.

Autre résurrection ou réincarnation, la Grèce moderne comme Etat est en train de sortir de l'enfer économique au prix d'énormes efforts et d'atroces souffrances sociales endurées par son peuple. Le taux d'une obligation grecque a atteint un plus bas cette semaine depuis 2005 (légèrement supérieur à 3 % contre presque 30 % au plus fort de la crise).

Dans le mythe grec Orphée et Eurydice, Orphée va chercher son aimée dans les affres de l'enfer. Hadès, prince des ténèbres dans la mythologie hellène, accepte qu'il la ramène à la lumière dans le monde des vivants à la seule condition qu'il ne se retourne pas. Il en fera autrement malheureusement et perdra Eurydice pour toujours.

La Grèce, mais aussi l'ultra-capitalisme libéral, ne devra pas comme Orphée avoir la tentation de se retourner...vers leurs anciennes pratiques (opacité, dérive budgétaire) et leur ancien modèle (surendettement, finance complexe) au risque de nouveau de tout perdre lors d'une crise qui sera cette fois-ci mortifère.

Igor de Maack est gérant et porte-parole de DNCA. 

Le Coin de Gilbert - à lire également...

Les Banques Centrales vont sauver l’économie, si…

17 Octobre 2019
Les taux d’intérêt ont encore baissé et sont désormais, nuls ou négatifs. Les mesures prises par les [...]
Lire la suite...

Les multi family office unissent leurs forces

16 Octobre 2019
L’union fait la force dans l’univers de la gestion de patrimoine : après les CGP, c’est au [...]
Lire la suite...

Sortir de la croissance, mode d’emploi

15 Octobre 2019
Est-ce possible ? Pourquoi, comment ? Le petit opus d’Eloi Laurent apporte des éléments de réponse. Pas [...]
Lire la suite...

FIC Lux, la suite

14 Octobre 2019
Notre article « Combien coûte un FIC luxembourgeois ? » a suscité de nombreuses réactions, tant parmi [...]
Lire la suite...

Parlez-vous le VARPS ?

11 Octobre 2019
On connaissait les BRICS, GAM Investments nous présente les VARPS (acronyme de Vietnam, Argentine, Roumanie, Pakistan et [...]
Lire la suite...

OFI affine sa stratégie CGP

10 Octobre 2019
Avec entre autres l’arrivée il y a 4 mois de Bertrand Conchon, un ancien de Edmond de [...]
Lire la suite...

Où s’installent les entreprises financières ?

10 Octobre 2019
Possédant près de 3,5 millions de m2 de bureaux en Ile-de-France, les entreprises du secteur financier restent [...]
Lire la suite...

Coup de gueule d’un CGP

09 Octobre 2019
Dans de nombreux domaines, la contrainte de la transparence à tout prix devient la norme et oblige [...]
Lire la suite...

Adieu l’Eonia, place à l’€ster

08 Octobre 2019
Mis en place le 2 octobre dernier par la BCE, l’indice €ster (Euro Short-Term Rate) remplacera l’Eonia [...]
Lire la suite...

A quand une réglementation green bonds ?

07 Octobre 2019
Ayant enregistré une progression de 48% au premier semestre 2019 au niveau mondial, le marché des obligations [...]
Lire la suite...
Agenda

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 05 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Lyon – MERCURE SAXE LAFAYETTE (1km de la Gare Part-Dieu)
 Organisateur : Nue-Pro Select

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 06 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Lyon – MERCURE SAXE LAFAYETTE (1km de la Gare Part-Dieu)
 Organisateur : Nue-Pro Select

Morningstar Investment Conference 2019

 Date : 14 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Centre d'Affaires Paris Victoire - 52 rue de la Victoire, 75009 Paris
 Organisateur : Morningstar France

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 19 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Nantes – NOVOTEL CARQUEFOU (15 km du centre-ville de Nantes)
 Organisateur : Nue-Pro Select

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 20 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Nantes – NOVOTEL CARQUEFOU (15 km du centre-ville de Nantes)
 Organisateur : Nue-Pro Select

Articles les plus lus

Assurance-vie, la décélération

26 Juin 2019

Selon les derniers chiffres de la FFA, l’assurance-vie reste le deuxième placement le plus prisé [...]
Lire la suite...

H2O va-t-il mettre le feu aux marchés ?

27 Juin 2019

Les actifs illiquides sont-ils une option pour un gérant de fonds classique sensé offrir une liquidité quotidienne ? [...]
Lire la suite...