Rares sont les économistes à avoir laissé leur empreinte dans l’histoire. Léon Walras, né à Evreux en 1834, fait indéniablement partie de ce cercle très restreint aux côtés d’Adam Smith, Jean-Baptiste Say, Karl Marx, ou John Maynard Keynes […].

Publiés en 1874, ses Eléments d’économie politique pure ont en effet révolutionné la science économique. […]

Bien qu’enrichie de nombreuses contributions tout au long du 20e siècle, l’approche dite néoclassique développée par Walras et ses affidés n’a cependant jamais cessé d’attiser les critiques de tous bords. […]

Au centre du modèle néoclassique se situe le concept dit de concurrence pure et parfaite.

[…]

La situation de concurrence pure et parfaite repose toutefois sur des hypothèses de fonctionnement des marchés particulièrement fortes.

Ces marchés doivent d’abord réunir un nombre important d’acteurs dont aucun n’est suffisamment puissant pour pouvoir exercer à lui seul une influence sur le niveau des prix (hypothèse d’atomicité des marchés).

Ils ne sont ensuite soumis à aucune entrave susceptible de freiner l’entrée de nouveaux concurrents (hypothèse de fluidité) ou le déplacement des facteurs de production (hypothèse de libre circulation du capital et du travail). […] 

Brocardé par les libéraux qui reprochent à Walras de ne pas décrire l’économie telle qu’elle est, mais telle qu’elle devrait être, le modèle néoclassique a surtout fourni aux adversaires du laisser-faire économique les armes qui leur permettent de justifier l’interventionnisme étatique. […]

Les bouleversements engendrés par l’internationalisation des échanges et la révolution technologique de ces dernières années pourraient cependant passablement mettre à mal ces critiques et provoquer un puissant regain d’intérêt pour les thèses walrasiennes.

En abolissant les frontières, la mondialisation a effectivement relâché comme jamais les freins à la libre circulation et ouvert la concurrence à l’échelle planétaire. Elle a également considérablement poussé à la l’uniformisation des goûts des consommateurs et par ricochet à la standardisation des produits.

[…]

Reste qu’« à tout bien considéré, il semble que l’Utopie soit beaucoup plus proche de nous que quiconque ne l’eût pu imaginer », comme le disait si bien Aldous Huxley dans les premières pages de son célèbre roman.

Pour lire l’intégralité de la chronique, cliquez ICI.

Eric Bourguignon est directeur général délégué de Swiss Life AM.

Le Coin de Gilbert - à lire également...

Carré d’As : Isabelle Bourcier

26 Septembre 2018
Spécialiste de la gestion passive, mais aussi des approches quantitatives, Isabelle Bourcier, responsable du département MAQS de [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Stéphane Vonthron

25 Septembre 2018
Le sémillant directeur commercial distribution de JP Morgan indique sur lesquels de ses fonds arbitrer.
Lire la suite...

Carré d’As : Thierry Scheur

24 Septembre 2018
Y a-t-il une vie après le fonds en euros ? En tout cas, le fonds en euros [...]
Lire la suite...

Tikehau reprend Sofidy, et alii

21 Septembre 2018
Le mouvement de concentration du secteur se poursuit après plusieurs opérations dûment commentées. C’est maintenant au tour [...]
Lire la suite...

CIF ou CGP ?

19 Septembre 2018
Le coup de gueule de Philipe Loizelet, président de l’ANCDGP, sous forme de lettre ouverte…
Lire la suite...

Sonia Fendler, le retour

19 Septembre 2018
Voulant couper court aux rumeurs et aux spéculations, la nouvelle présidente de Héraclès Gestion indique clairement : [...]
Lire la suite...

La fiducie et le chiffre

17 Septembre 2018
Tel est le thème du colloque organisé par l’AFIDU (Association des Avocats Fiduciaires) demain mardi 18 septembre.
Lire la suite...

Carré d’As : Bernard Aybran

17 Septembre 2018
Mi-oracle, mi-technicien, le patron de la mutligestion d’Invesco , qui estime que l’époque n’est plus aux gérants [...]
Lire la suite...

M&G fait son show

17 Septembre 2018
Après Biarritz, Toulon, Lille, Strasbourg… la société de gestion poursuit son roadshow dans une vingtaine de villes [...]
Lire la suite...

Ça continue à bouger chez Carmignac

13 Septembre 2018
Après l’annonce de la promotion de David Older au titre de gérant sur Carmignac Investissement et co-gérant [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Generali : Hugues arrive, Sonia s’en va…

30 Août 2018

Hugues Aubry rejoint le Comité Exécutif de Generali France le 3 septembre pour succéder à Sonia Fendler [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Eric Franc

03 Septembre 2018

A 54 ans, le patron de DNCA [...]
Lire la suite...