Alors que les investisseurs étrangers, et notamment américains, ont tendance à sous pondérer les small cap européennes, Natixis AM y voit au contraire des opportunités d’investissement à ne pas manquer.

« En général les sociétés de petites ou moyennes tailles évoluent dans des secteurs moins matures et souvent sur des niches de marché, ce qui explique une croissance des bénéfices supérieure aux grandes valeurs » commente Yves Maillot, directeur actions européennes chez NAM. A cela s’ajoute une sensibilité plus grande aux cycles économiques.

La véritable problématique des petites valeurs n’est pas tant la volatilité (elles ne le sont pas plus que les grandes valeurs) mais bien un problème de liquidité.

Certes elles sont plus chères en moyenne mais le niveau de valorisation reste encore relativement attractif.

Concrètement, comme cela se traduit-il en portefeuille ? Au regard de l’amélioration du climat économique, ce sont les valeurs sensibles au cycle qui seront privilégiées, « la voilure sur les valeurs de qualité ayant été réduite » précise Thierry Cuypers, responsable gestion small et mid cap Europe.

Concernant les positions géographiques : la maison préfère les actions nordiques et allemandes en raison de la croissance économique mais aussi parce que cette zone constitue un riche vivier de valeurs exportatrices. En revanche, NAM reste prudent sur l’Europe du Sud et sur les actions britanniques. Quant à la France, bien qu’ils n’imaginent pas de scénario catastrophe, leur position dépendra des résultats électoraux.

Pour Yves Maillot, l’équation est la suivante : « une surperformance constatée des petites sociétés par rapport aux grandes valeurs alliée à une sélection adéquate des entreprises permet de générer plus de performance ».

EF/FL

Environnement - à lire également...

Que veulent les chefs d’entreprises?

22 Mai 2017
Swiss Life Banque Privée vient de publier la 4ème édition de son Observatoire. Objectif : découvrir les nouvelles attentes des [...]
Lire la suite...

"La part R surchargée, c’est fini »

19 Mai 2017
« Dans un monde post-MIFID, la part R surchagée, c’est fini ».
Lire la suite...

CGPI, où vas-tu ? Chez Nortia !

19 Mai 2017
Nortia fait ses emplettes chez CNP Assurances. L’assureur vient, en effet, de céder l’animation d’un réseau de conseillers en gestion [...]
Lire la suite...

Talence toilette sa gamme

18 Mai 2017
La maison de gestion fusionne 2 fonds aux périmètres en recouvrement.
Lire la suite...

Incertitudes et volatilité : ce n’est pas fini

18 Mai 2017
C'est en tout cas ce que suggère Jean-Noël Vieille, directeur de la gestion chez 360 Hixance, dans sa dernière analyse, [...]
Lire la suite...

Manœuvres chez Olifan et RD Patrimoine

17 Mai 2017
L’été approche et débute la saison des mariages, à en croire le faire-part annonçant l’union entre Olifan Group et RD [...]
Lire la suite...

Tiepolo, 10 ans et 1 milliard d’encours

17 Mai 2017
La maison de gestion fêtait hier les 10 ans de sa création, et le franchissement de la barre des 1 [...]
Lire la suite...

Placements « atypiques », nouveaux champs de compétence pour l’AMF

16 Mai 2017
Alors qu’elle a publié le mois dernier son rapport d’activité, Marielle Cohen-Branche, médiateur de l’AMF
Lire la suite...

3 questions à Candriam

15 Mai 2017
Nadège Dufossé, responsable de l’allocation d’actifs chez Candriam, partage ses convictions.


Lire la suite...

Pictet partagé sur les Etats-Unis

12 Mai 2017
Pictet AM reste acheteur sur les actions globales avec une préférence pour le Japon puis l’Europe et les émergents au [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Les présents d’usage, à manier avec précaution

14 Décembre 2016

En cette période de fêtes, nombreux sont ceux qui vont se laisser aller à quelques « cadeaux » appelés également présents d’usage. [...]
Lire la suite...

PEE et PERCO : quid des cas de déblocage ?

28 Février 2017

Le journal de bord du médiateur de l’AMF, accessible en ligne, offre des analyses précises sur des cas [...]
Lire la suite...