En cette période de fêtes, nombreux sont ceux qui vont se laisser aller à quelques « cadeaux » appelés également présents d’usage. Que recouvre cette notion ?

Notons dans un premier temps que les présents d’usage sont définis par la jurisprudence comme étant des « cadeaux faits à l’occasion de certains évènements, conformément à un usage, et n’excédant pas une certaine valeur »(1).

Aurélie Allamigeon, directeur au sein de l’ingénierie patrimoniale de la banque privée 1818 précise qu’il faut entendre par « évènements » certaines fêtes « comme noël, un anniversaire ou bien encore la réussite d’un concours ».

En outre, « il ne doit pas être excessif au regard de la situation financière et patrimoniale du donateur », précise cette dernière.

Quid de cette notion excessive ? Le bofip indique que « l’administration fiscale ne fixe aucune règle de proportionnalité du présent par rapport à la fortune » de l’offrant. Elle apprécie au cas par cas la nature du présent en fonction de l’ensemble des circonstances de faits.

Or comme le précise Aurélie Allamigeon, si un conflit vient à naître entre les héritiers, ces derniers peuvent prétendre que le présent est en fait une donation. Conséquences : l’administration fiscale se saisit du litige et procède à une requalification du cadeau en donation pour in fine exiger les droits de donation.

Parce que là est la grande différence entre les deux concepts : la donation est soumise aux droits de mutation et rapportable à la succession alors que les présents d’usage échappent au rapport ainsi qu’à toute taxation.

Un bémol cependant, la doctrine administrative admet que les « cadeaux faits aux enfants mineurs par des membres ou amis de la famille » sont considérés comme présents d’usage. (2)

En somme, cette technique reste à manier avec précaution. Mais, que cela ne calme pas votre générosité pour autant : il est question de « donner » dans des proportions raisonnables à des moments opportuns.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

EF/EV

Voir aussi

  1. Pour la petite histoire, madame avait jugé bon d’acquérir une voiture avec un chèque sans indication de montant que lui avait donné son époux. La Cour de cassation a relevé que ce chèque n’a pas été donné lors d’une occasion particulière, de fait, il ne s’agissait pas d’un présent d’usage mais d’une donation avec les conséquences en résultant à l’occasion du divorce. Cass civ 6 décembre 1988.
  2. Voir le Bofip point 260
Juridique - à lire également...

Evasion fiscale : Bruxelles sévit et s’attaque aux intermédiaires

23 Juin 2017
On le sait, l’Europe a fait de la lutte contre la planification fiscale agressive une priorité comme en témoigne encore [...]
Lire la suite...

4 indivisions, 3 héritiers, 1 partage : c’est possible ?

22 Juin 2017
Situation bien complexe que celle d’un héritage en indivision. Et à plus fortes raisons lorsque cet héritage est disséminé entre [...]
Lire la suite...

Exonération de plus-value : quid de la notion de résidence principale ?

21 Juin 2017
Il arrive souvent que les propriétaires souhaitent agrandir leur résidence principale. Toutefois, il n’est pas certain que la surface supplémentaire [...]
Lire la suite...

Fiscalité : c’est malin, mais c’est perdu !

20 Juin 2017
Il résulte des dispositions de différentes QPC qu’un contribuable qui a été déchargé par une décision administrative devenue définitive ne [...]
Lire la suite...

Réformes fiscales Macron : les donateurs s’inquiètent

16 Juin 2017
Et la FRM (Fondation pour la Recherche Médicale) répond aux questions des potentiels donateurs.


Lire la suite...

Surveillez vos plus-values !

15 Juin 2017
Le Conseil Constitutionnel s’est récemment prononcé sur la conformité à la Constitution du texte qui sanctionne d’une amende égale à [...]
Lire la suite...

Devoirs et obligations : sélection de jurisprudence

14 Juin 2017
Le cabinet d’avocats Fischer, Tandeau de Marsac, Sur et Associés présente succinctement les dernières actualités jurisprudentielles en droit bancaire et [...]
Lire la suite...

Gestion du patrimoine des sportifs : enjeu fiscal, objectif unique ?

13 Juin 2017
Les sujets d’actualités concernant l’évasion fiscale des vedettes du sport sont pléthoriques. A tel point qu’il est légitime de se [...]
Lire la suite...

Testament : révocation de révocation…

12 Juin 2017
La liberté de tester suppose également la liberté de révoquer, ce droit étant par ailleurs d’ordre public et discrétionnaire. Mais, [...]
Lire la suite...

Clauses bénéficiaires : quels conseils ?

09 Juin 2017
Catherine Costa, directeur du pôle solutions patrimoniales chez Banque Privée 1818 revient sur certaines clauses bénéficiaires, véritable outils d’ingénierie patrimoniale, [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Les présents d’usage, à manier avec précaution

14 Décembre 2016

En cette période de fêtes, nombreux sont ceux qui vont se laisser aller à quelques « cadeaux » appelés également présents d’usage. [...]
Lire la suite...

PEE et PERCO : quid des cas de déblocage ?

28 Février 2017

Le journal de bord du médiateur de l’AMF, accessible en ligne, offre des analyses précises sur des cas [...]
Lire la suite...