Le projet de « loi Pacte » a été récemment présenté par le gouvernement. Cette réforme, qui vise à dynamiser les PME, influe également sur l’épargne des Français, qui seraient encouragés à se tourner davantage vers les marchés actions. L’idée est bonne, mais attention à ne pas se tromper de piste… Analyse par Philippe Parguey, directeur général développement chez Nortia.

Le gouvernement continue d’avancer dans la refonte du cadre de l’épargne en France. Fin 2017, la loi de Finances a simplifié le cadre fiscal avec l’introduction de la « flat tax ». Désormais, le gouvernement s’attaque à un sujet plus complexe : inciter les Français à financer les entreprises en réorientant l’investissement de leur épargne.

Dans un contexte de taux bas, ce projet de financement des entreprises peut séduire les Français : en effet, les investissements sécurisés ne permettant plus de faire fructifier le capital, les épargnants ont tout intérêt à se tourner un peu plus vers les marchés actions. Sachant que 1.400 milliards d’euros sont actuellement investis au sein des fonds en euros des compagnies d’assurance (principalement investis en obligations d’État), la manne financière serait énorme !

Transformer les « fonds en euros » en « fonds euro-croissance » : toujours une aussi mauvaise idée !

L’actuel projet de loi Pacte envisage de relancer des fonds semblables au fonds « euro-croissance » déjà mis en place depuis quelques années dans les contrats d’assurance-vie. Rappelons que les fonds euro-croissance ont la particularité de permettre à l’assureur d’investir davantage en actions pour augmenter le rendement du portefeuille à long terme, mais avec une contrepartie pour l’épargnant : une garantie en capital qui ne s’applique qu’après huit années de détention (et non immédiatement comme pour les fonds en euros).

Pour lire l’intégralité de la chronique, cliquez ICI.

Le Coin de Gilbert - à lire également...

Carré d’As : Stéphane Vonthron

25 Septembre 2018
Le sémillant directeur commercial distribution de JP Morgan indique sur lesquels de ses fonds arbitrer.
Lire la suite...

Carré d’As : Thierry Scheur

24 Septembre 2018
Y a-t-il une vie après le fonds en euros ? En tout cas, le fonds en euros [...]
Lire la suite...

Tikehau reprend Sofidy, et alii

21 Septembre 2018
Le mouvement de concentration du secteur se poursuit après plusieurs opérations dûment commentées. C’est maintenant au tour [...]
Lire la suite...

CIF ou CGP ?

19 Septembre 2018
Le coup de gueule de Philipe Loizelet, président de l’ANCDGP, sous forme de lettre ouverte…
Lire la suite...

Sonia Fendler, le retour

19 Septembre 2018
Voulant couper court aux rumeurs et aux spéculations, la nouvelle présidente de Héraclès Gestion indique clairement : [...]
Lire la suite...

La fiducie et le chiffre

17 Septembre 2018
Tel est le thème du colloque organisé par l’AFIDU (Association des Avocats Fiduciaires) demain mardi 18 septembre.
Lire la suite...

Carré d’As : Bernard Aybran

17 Septembre 2018
Mi-oracle, mi-technicien, le patron de la mutligestion d’Invesco , qui estime que l’époque n’est plus aux gérants [...]
Lire la suite...

M&G fait son show

17 Septembre 2018
Après Biarritz, Toulon, Lille, Strasbourg… la société de gestion poursuit son roadshow dans une vingtaine de villes [...]
Lire la suite...

Ça continue à bouger chez Carmignac

13 Septembre 2018
Après l’annonce de la promotion de David Older au titre de gérant sur Carmignac Investissement et co-gérant [...]
Lire la suite...

Mouvements de rentrée

11 Septembre 2018
Dans la série des nominations de rentrée, après l’arrivée de Hugues Aubry chez Generali et celle de [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Generali : Hugues arrive, Sonia s’en va…

30 Août 2018

Hugues Aubry rejoint le Comité Exécutif de Generali France le 3 septembre pour succéder à Sonia Fendler [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Eric Franc

03 Septembre 2018

A 54 ans, le patron de DNCA [...]
Lire la suite...