Le projet de « loi Pacte » a été récemment présenté par le gouvernement. Cette réforme, qui vise à dynamiser les PME, influe également sur l’épargne des Français, qui seraient encouragés à se tourner davantage vers les marchés actions. L’idée est bonne, mais attention à ne pas se tromper de piste… Analyse par Philippe Parguey, directeur général développement chez Nortia.

Le gouvernement continue d’avancer dans la refonte du cadre de l’épargne en France. Fin 2017, la loi de Finances a simplifié le cadre fiscal avec l’introduction de la « flat tax ». Désormais, le gouvernement s’attaque à un sujet plus complexe : inciter les Français à financer les entreprises en réorientant l’investissement de leur épargne.

Dans un contexte de taux bas, ce projet de financement des entreprises peut séduire les Français : en effet, les investissements sécurisés ne permettant plus de faire fructifier le capital, les épargnants ont tout intérêt à se tourner un peu plus vers les marchés actions. Sachant que 1.400 milliards d’euros sont actuellement investis au sein des fonds en euros des compagnies d’assurance (principalement investis en obligations d’État), la manne financière serait énorme !

Transformer les « fonds en euros » en « fonds euro-croissance » : toujours une aussi mauvaise idée !

L’actuel projet de loi Pacte envisage de relancer des fonds semblables au fonds « euro-croissance » déjà mis en place depuis quelques années dans les contrats d’assurance-vie. Rappelons que les fonds euro-croissance ont la particularité de permettre à l’assureur d’investir davantage en actions pour augmenter le rendement du portefeuille à long terme, mais avec une contrepartie pour l’épargnant : une garantie en capital qui ne s’applique qu’après huit années de détention (et non immédiatement comme pour les fonds en euros).

Pour lire l’intégralité de la chronique, cliquez ICI.

Le Coin de Gilbert - à lire également...

Comme des sangliers atomiques

16 Juillet 2018
Bernard Aybran, Directeur de la multigestion Invesco Asset Management, nous livre son dernier billet d’esprit du semestre.
Lire la suite...

Défi Amiral Gestion, grand succès

13 Juillet 2018
Comme annoncé en décembre dernier (voir l’article Des mots pour le dire, des km pour le faire) [...]
Lire la suite...

Actions, obligations : l’analogie des rendements

10 Juillet 2018
En juillet 2012, le président de la BCE Mario Draghi, avec sa formule « Whatever it takes [...]
Lire la suite...

Mauvaises anticipations sur les retraites

06 Juillet 2018
Les particuliers s'attendent à consacrer en moyenne 34 % de leur revenu de retraite aux dépenses de [...]
Lire la suite...

Les Européens face à leur destin

04 Juillet 2018
Pour définir ce sport qu'est le football, on a coutume de dire que c'est un jeu de [...]
Lire la suite...

Qu’est-ce que la gestion «overlay» ?

04 Juillet 2018
La gestion «overlay» consiste à appliquer une «seconde couche» de gestion dans la construction d’un portefeuille d’actions, [...]
Lire la suite...

Un jour sans fin

29 Juin 2018
Il y a des jours comme ça. Des jours qui n’en finissent pas, englués dans une répétition [...]
Lire la suite...

TARGET2, c’est quoi ?

28 Juin 2018
Un peu de pédagogie avec Bastien Drut, stratégiste chez CPR AM qui se penche sur la question [...]
Lire la suite...

Mieux prévenir les difficultés des délais de paiement

27 Juin 2018
Si le futur plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (projet de loi PACTE) [...]
Lire la suite...

La riposte chinoise sera financière, pas commerciale

26 Juin 2018
Face à la réponse de la Chine de taxer une partie des exports américains, le Président Trump [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

ISR de Conviction : + 42,5% de croissance en 2017

21 Février 2018

Selon les derniers chiffres publiés par Novethic, parmi les 404 fonds ISR représentant 134,7 milliards [...]
Lire la suite...

IFI, le plafonnement du passif en question

23 Février 2018

Les points à garder à l’esprit par Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, ingénieurs patrimoniaux chez Lire la suite...