Fidelity International, présente sa stratégie obligataire. Andrea Lannelli, Directeur, Investissements obligataires, explique qu’en dépit d’un encrage intact des taux à des niveaux faibles, le vieillissement démographique et le surendettement compriment le potentiel de croissance. Ainsi, Fidelity perçoit toujours au niveau tactique, des risques de hausse des rendements, en particulier dans la zone euro.

« En juin, comme attendu, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé mettre un terme en fin d’année à ses mesures d’assouplissement quantitatif, tout en réduisant le rythme des achats mensuels d'obligations de moitié à partir de septembre, pour le ramener à 15 Mrd d'euros. »

« La question est maintenant de savoir quand la BCE va commencer à relever ses taux. Le tassement des perspectives économiques et les orientations explicites de l'autorité monétaire ont conduit les marchés à repousser leurs prévisions de hausse des taux à décembre 2019, ce qui est conforme à nos anticipations. »

« Sur la dette souveraine, il est difficile d'être constructif à l'égard des Bunds, compte tenu du faible niveau des rendements au regard des fondamentaux, notamment des prévisions du PIB nominal. Par conséquent, nous percevons le risque d'une hausse des rendements et préconisons une position courte sur la duration, même si la courbe des taux abrupte et les risques politiques persistants en Italie devraient limiter l'ampleur de tout mouvement de liquidation sur les Bunds. »

« À la périphérie, nous avons opéré une hausse tactique de l'exposition à la dette publique italienne en mauvaise posture au deuxième trimestre, tout en conservant une surpondération sur l'Espagne. Nous pensons que la pression du marché continuera d'agir en Italie et limitera les dérives du gouvernement de coalition vers des politiques extrêmes. Si le risque d'élections anticipées dans le pays est probablement sous-estimé par le marché, la dégradation budgétaire est largement due aux prix des BTP. »

« Si la situation fondamentale de l'Europe reste globalement positive, nous prévoyons des faiblesses à venir. »

« Dans l'univers du crédit Investment Grade (IG), bien que l'effet de levier se soit modéré et que les ratios de couverture des intérêts soient élevés, ces mesures sont sensibles à la dynamique de croissance et devraient se dégrader au second semestre 2018. La récente montée en puissance des activités de M&A en Europe est le signe que nous pourrions finalement entrer dans un environnement de crédit de fin de cycle.

« Dans l'ensemble, l'Europe demeure notre région préférée sur le secteur du crédit, même si les arguments qui sous-tendent cette vision se transforment, face à la dégradation des fondamentaux des entreprises et à l'amélioration des valorisations. »

Retrouvez l’analyse intégrale en cliquant ICI

Placements - à lire également...

Un fonds dans le viseur : DNCA Evolutif

16 Octobre 2018
Depuis le début de l’année, DNCA Évolutif réalise une performance négative de -3,88% contre -2,25% pour sa [...]
Lire la suite...

Gamme CPR Croissance, le point de Cyrille Geneslay

15 Octobre 2018
L’actualité de la gamme par Cyrille Geneslay, gérant gestion diversifiée chez CPR AM, qui revient sur les [...]
Lire la suite...

Bilan du marché locatif des bureaux d’Ile-de-France

11 Octobre 2018
Après un excellent 1er semestre, l’activité du marché des bureaux d’Île-de-France a marqué le pas au 3e [...]
Lire la suite...

Obligations et facteurs ESG

10 Octobre 2018
Que vous l’appeliez « Green », « Investissement Responsable » ou « ESG » (environnement, social et [...]
Lire la suite...

16,50% par an sur 5 ans…

09 Octobre 2018
Alors que les marchés américains sont jugés chers et que l’on s’interroge sur les prochains esclandres du [...]
Lire la suite...

Evaluation de l’usufruit et conversion en capital

04 Octobre 2018
L’époux survivant, usufruitier du quart de la succession, ne peut pas être expulsé du logement dépendant de [...]
Lire la suite...

SIIC, SCPI et OPCI, qui sont les grands détenteurs ?

04 Octobre 2018
Selon le site spécialisé PierrePapier, les véhicules de la pierre-papier représentent plus de 60% du patrimoine immobilier [...]
Lire la suite...

Le fonds Sextant PME collecte de nouveau

03 Octobre 2018
A compter d’aujourd’hui, le fonds d’Amiral Gestion, qui suit la même stratégie de sélection d’actions européennes depuis [...]
Lire la suite...

Nouveau thématique chez Pictet : Smart City

02 Octobre 2018
La gestion thématique a le vent en poupe, en témoigne la multiplication des lancements de fonds; récemment [...]
Lire la suite...

CPR Global Disruptive Opportunities

01 Octobre 2018
Quelle place pour un tel fonds dans un portefeuille ? Les performances sont-elles à la hauteur ? [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Generali : Hugues arrive, Sonia s’en va…

30 Août 2018

Hugues Aubry rejoint le Comité Exécutif de Generali France le 3 septembre pour succéder à Sonia Fendler [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Eric Franc

03 Septembre 2018

A 54 ans, le patron de DNCA [...]
Lire la suite...