Pour l’économiste Véronique Riches-Flores, la récession est à notre porte et les moyens de la contrer risquent de ne servir à rien.

De plus en plus d’observateurs craignent un ralentissement, voir une récession, vous-même vous êtes inquiète ?

Ce n’est pas qu’on va vers un ralentissement, on y est, avec une situation de récession industrielle au niveau mondial. En Allemagne, on a enregistré 3 trimestres consécutifs de contraction de l’activité, la situation est peu ou prou identique en Asie.

Avec une industrie en récession, le choc induit est trop fort pour ne pas impacter le reste de l’économie. Cela est devenu évident cet été avec les perspectives d’emploi dans les services qui sont en train de s’inverser.

La question est en fait de savoir jusqu’où peut aller le mouvement de récession et comment le juguler.

Sur un cycle économique normal, on assiste toujours à une phase de purge. C’est ce qui permet ensuite de réenclencher une phase de croissance économique franche. Mais nous sommes dans une situation en quelque sorte intermédiaire où depuis 10 ans nous n’avons pas ni croissance franche ni récession. Or, sans purge la baisse des taux d’intérêt aura un effet très réduit sur l’activité, car le cycle est très mature.

Justement, les politiques « non conventionnelles » mises en place avec la crise de 2008 n’ont-elles pas brouillé les cartes ?

Oui, c’est devenu une sorte de « new normal » auquel on s’est habitué. Les taux négatifs ont d’abord eu un effet positif en dopant l’activité, mais à terme ils induisent des comportements contrariants chez les acteurs économiques, notamment en faisant remonter l’épargne plutôt que la consommation.

C’est vrai que la FED est allée très loin. Mais c’est, entre autres, en raison du manque de volontarisme de la BCE ; et il faut bien le dire du manque d’audace des politiques qui n’ont ni la volonté de mettre en place de vraies politiques keynésiennes, ni de restructurer en profondeur. Du coup, les banques centrales sont seules à la manœuvre et font avec les moyens qui sont les leurs.

Véronique Riches-Flores, comment se fait-on une place lorsqu’on est une économiste indépendante ?

En apportant une vision nouvelle. J’ai une clientèle essentiellement composée de structures d’une certaine taille qui sont déjà outillées en interne mais à qui je sers un peu de poil à gratter. Je leur fais entendre une musique un peu différente qui n’est pas toujours dans le consensus. J’ai une approche transversale au contraire des équipes internes souvent très spécialisées, donc fragmentée, au détriment de la vision d’ensemble.

 

Le Coin de Gilbert - à lire également...

Les Banques Centrales vont sauver l’économie, si…

17 Octobre 2019
Les taux d’intérêt ont encore baissé et sont désormais, nuls ou négatifs. Les mesures prises par les [...]
Lire la suite...

Les multi family office unissent leurs forces

16 Octobre 2019
L’union fait la force dans l’univers de la gestion de patrimoine : après les CGP, c’est au [...]
Lire la suite...

Sortir de la croissance, mode d’emploi

15 Octobre 2019
Est-ce possible ? Pourquoi, comment ? Le petit opus d’Eloi Laurent apporte des éléments de réponse. Pas [...]
Lire la suite...

FIC Lux, la suite

14 Octobre 2019
Notre article « Combien coûte un FIC luxembourgeois ? » a suscité de nombreuses réactions, tant parmi [...]
Lire la suite...

Parlez-vous le VARPS ?

11 Octobre 2019
On connaissait les BRICS, GAM Investments nous présente les VARPS (acronyme de Vietnam, Argentine, Roumanie, Pakistan et [...]
Lire la suite...

OFI affine sa stratégie CGP

10 Octobre 2019
Avec entre autres l’arrivée il y a 4 mois de Bertrand Conchon, un ancien de Edmond de [...]
Lire la suite...

Où s’installent les entreprises financières ?

10 Octobre 2019
Possédant près de 3,5 millions de m2 de bureaux en Ile-de-France, les entreprises du secteur financier restent [...]
Lire la suite...

Coup de gueule d’un CGP

09 Octobre 2019
Dans de nombreux domaines, la contrainte de la transparence à tout prix devient la norme et oblige [...]
Lire la suite...

Adieu l’Eonia, place à l’€ster

08 Octobre 2019
Mis en place le 2 octobre dernier par la BCE, l’indice €ster (Euro Short-Term Rate) remplacera l’Eonia [...]
Lire la suite...

A quand une réglementation green bonds ?

07 Octobre 2019
Ayant enregistré une progression de 48% au premier semestre 2019 au niveau mondial, le marché des obligations [...]
Lire la suite...
Agenda

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 05 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Lyon – MERCURE SAXE LAFAYETTE (1km de la Gare Part-Dieu)
 Organisateur : Nue-Pro Select

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 06 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Lyon – MERCURE SAXE LAFAYETTE (1km de la Gare Part-Dieu)
 Organisateur : Nue-Pro Select

Morningstar Investment Conference 2019

 Date : 14 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Centre d'Affaires Paris Victoire - 52 rue de la Victoire, 75009 Paris
 Organisateur : Morningstar France

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 19 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Nantes – NOVOTEL CARQUEFOU (15 km du centre-ville de Nantes)
 Organisateur : Nue-Pro Select

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 20 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Nantes – NOVOTEL CARQUEFOU (15 km du centre-ville de Nantes)
 Organisateur : Nue-Pro Select

Articles les plus lus

Assurance-vie, la décélération

26 Juin 2019

Selon les derniers chiffres de la FFA, l’assurance-vie reste le deuxième placement le plus prisé [...]
Lire la suite...

H2O va-t-il mettre le feu aux marchés ?

27 Juin 2019

Les actifs illiquides sont-ils une option pour un gérant de fonds classique sensé offrir une liquidité quotidienne ? [...]
Lire la suite...