Une fois encore, guerre commerciale et déficit italien ont été au centre de l’attention. Début septembre, ce sont les tensions commerciales qui ont attisé les craintes avant de finalement s’estomper, permettant aux marchés actions d’effacer leurs baisses.

Sur le déficit italien, tandis que les déclarations du ministre italien des finances se voulaient rassurantes sur le contrôle des dépenses du prochain budget, la publication deux jours avant la fin du mois d’un objectif de déficit à 2,4% pour les trois prochaines années, supérieur au niveau anticipé, a provoqué un nouvel accès de défiance sur l’Italie et plus largement sur la zone euro.

Au-delà des marchés actions, les autres points marquants ont été la remontée du taux 10 ans américains au-dessus de 3%, et la remontée des cours du pétrole et des matières premières.

Au cours des prochaines semaines, sur le plan politique, les élections de mi-mandat aux Etats-Unis, la fin des discussions sur les modalités du Brexit et les négociations avec Bruxelles sur le budget italien devraient continuer à entretenir la volatilité.

Sur le plan économique, les investisseurs vont commencer à se projeter sur 2019, tant sur les évolutions d’inflation compte tenu d’un marché du travail tendu aux Etats-Unis, que sur la vigueur de la croissance et de la politique monétaire.  Aussi, même si la baisse récente des marchés a permis de retrouver des niveaux de valorisations plus acceptables, il est difficile d’imaginer un rebond significatif à ce stade, d’autant qu’en Europe la baisse de valorisation s’explique en grande partie par le recul des financières, considéré comme un baromètre de l’appétit pour le risque.

Selon nous, le gouvernement italien n’aura, in fine, pas d’autre choix que de s’accorder avec Bruxelles, ce qui devrait permettre de ramener un peu de sérénité. Toutefois, seules de vraies avancées en matière de gouvernance au sein de la zone euro permettront de rassurer les investisseurs internationaux de manière structurelle. 

Nous continuons d’être sélectifs dans notre choix de valeurs et privilégions les sociétés qui, selon nous, offrent un réel potentiel de croissance du chiffre d’affaires et/ou des marges, et qui devraient ainsi être en mesure de générer des résultats et des dividendes dans la durée.

Gilles Guibout est responsable des actions européennes chez AXA IM.

Environnement - à lire également...

Que faut-il penser de la correction américaine ?

12 Octobre 2018
Après 9 ans et demi de hausse, la correction brutale des actions américaines amène légitimement les investisseurs [...]
Lire la suite...

Gros coup de froid sur Wall Street

11 Octobre 2018
Le Dow Jones et le S&P 500 ont reculé de plus de 3 % et le Nasdaq [...]
Lire la suite...

La dislocation des cours génère des vues contradictoires

11 Octobre 2018
L’agitation des marchés émergents pendant l’été a constitué l’un des principaux thèmes d’investissement du troisième trimestre de [...]
Lire la suite...

Powell évoque une politique restrictive

10 Octobre 2018
Jerome Powell a provoqué une forte poussée haussière sur les taux américains (+15pb sur une semaine) note [...]
Lire la suite...

Quand la marée redescend… les pronostics de Carmignac

09 Octobre 2018
Il est difficile de contester aujourd’hui que l’augmentation prodigieuse des liquidités mondiales fournies par les Banques centrales [...]
Lire la suite...

Les Etats-Unis continuent à marquer des points

08 Octobre 2018
Si la personnalité du président Trump ne cesse de susciter la controverse, sa politique économique est saluée [...]
Lire la suite...

Les 5 ingrédients qui préparent la crise de 2020

04 Octobre 2018
Une analyse de Nouriel Roubini publiée dans le quotidien Les Echos, par celui qui avait dès 2005 [...]
Lire la suite...

Quels impacts pour le protectionnisme américain ?

03 Octobre 2018
« Même si on parle beaucoup de guerre commerciale, nous voyons plutôt la situation actuelle comme une [...]
Lire la suite...

American equity psycho et digital detox

02 Octobre 2018
Les investisseurs continuent d’être euphoriques sur les actions américaines au risque désormais de créer une véritable intoxication [...]
Lire la suite...

Nortia poursuit ses emplettes : Aprep Diffusion

27 Septembre 2018
Après Sélection 1818, la plateforme met la main sur un nouveau morceau du puzzle avec Aprep Diffusion [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Generali : Hugues arrive, Sonia s’en va…

30 Août 2018

Hugues Aubry rejoint le Comité Exécutif de Generali France le 3 septembre pour succéder à Sonia Fendler [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Eric Franc

03 Septembre 2018

A 54 ans, le patron de DNCA [...]
Lire la suite...