La gestion «overlay» consiste à appliquer une «seconde couche» de gestion dans la construction d’un portefeuille d’actions, dans le but d’optimiser son profil de rendement/risque. Deux méthodes sont envisageables: réduire le risque tout en essayant de ne pas trop dégrader la performance, ou au contraire maximiser le rendement tout en encadrant la prise de risque associée. La première méthode, consistant à gérer la couverture d’un portefeuille, est la plus répandue car elle peut répondre aux besoins d’un grand nombre d’investisseurs.

Ce type de stratégie, passant par l’utilisation de produits dérivés, offre plus globalement l’avantage de pouvoir piloter l’exposition actions d’un portefeuille sans avoir à modifier les lignes de celui-ci. En clair: il devient possible de diminuer le risque global d’un portefeuille sans pour autant être obligé de vendre des actions, ces transactions étant associées à des frais de courtage parfois substantiels ou à des impacts comptables non souhaités.

Deux types de stratégies: «tactiques» ou «permanentes»

Une stratégie «overlay» peut s’envisager à court ou long terme. On distingue ainsi les stratégies de couverture «tactiques», qui peuvent être mises en place sur une période donnée, par exemple pendant quelques mois, et les stratégies de couverture «permanentes», mises en place pour gérer le couple rendement/risque d’un portefeuille sur le long terme.

Les stratégies tactiques présentent le risque de n’être pleinement efficaces qu’en cas de bonne gestion de leur «timing», c’est-à-dire en couvrant un portefeuille avant la survenue d’un risque et en retirant cette protection avant la survenue d’un rebond. L’imprévisibilité de certains événements et de leur déroulement rend ces stratégies complexes à mettre en oeuvre de manière optimale, bien qu’elles puissent se révéler particulièrement adaptées.

A l’inverse, les stratégies de couverture permanentes permettent de maîtriser à long terme la volatilité d’un portefeuille. Grâce à une gestion dynamique du niveau de protection du portefeuille et du coût optimisé de cette protection, ces stratégies peuvent offrir des performances plus régulières, tout en bénéficiant d’un niveau de risque plus faible que celui d’un portefeuille actions classique. […]

Pour lire l’intégralité du document, cliquez ICI.

Geoffroy Gridel est gérant de portefeuille chez UBP.

Le Coin de Gilbert - à lire également...

Comme des sangliers atomiques

16 Juillet 2018
Bernard Aybran, Directeur de la multigestion Invesco Asset Management, nous livre son dernier billet d’esprit du semestre.
Lire la suite...

Défi Amiral Gestion, grand succès

13 Juillet 2018
Comme annoncé en décembre dernier (voir l’article Des mots pour le dire, des km pour le faire) [...]
Lire la suite...

Actions, obligations : l’analogie des rendements

10 Juillet 2018
En juillet 2012, le président de la BCE Mario Draghi, avec sa formule « Whatever it takes [...]
Lire la suite...

Mauvaises anticipations sur les retraites

06 Juillet 2018
Les particuliers s'attendent à consacrer en moyenne 34 % de leur revenu de retraite aux dépenses de [...]
Lire la suite...

Les Européens face à leur destin

04 Juillet 2018
Pour définir ce sport qu'est le football, on a coutume de dire que c'est un jeu de [...]
Lire la suite...

Loi Pacte, quels impacts pour les épargnants ?

02 Juillet 2018
Le projet de « loi Pacte » a été récemment présenté par le gouvernement. Cette réforme, qui [...]
Lire la suite...

Un jour sans fin

29 Juin 2018
Il y a des jours comme ça. Des jours qui n’en finissent pas, englués dans une répétition [...]
Lire la suite...

TARGET2, c’est quoi ?

28 Juin 2018
Un peu de pédagogie avec Bastien Drut, stratégiste chez CPR AM qui se penche sur la question [...]
Lire la suite...

Mieux prévenir les difficultés des délais de paiement

27 Juin 2018
Si le futur plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (projet de loi PACTE) [...]
Lire la suite...

La riposte chinoise sera financière, pas commerciale

26 Juin 2018
Face à la réponse de la Chine de taxer une partie des exports américains, le Président Trump [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

ISR de Conviction : + 42,5% de croissance en 2017

21 Février 2018

Selon les derniers chiffres publiés par Novethic, parmi les 404 fonds ISR représentant 134,7 milliards [...]
Lire la suite...

IFI, le plafonnement du passif en question

23 Février 2018

Les points à garder à l’esprit par Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, ingénieurs patrimoniaux chez Lire la suite...