« Même si on parle beaucoup de guerre commerciale, nous voyons plutôt la situation actuelle comme une querelle commerciale, estime Ludovic Subran, chef économiste d’Euler Hermes. Pour le moment, les effets du nouveau protectionnisme imposé par les Etats-Unis sont modérés. Mais si toutes les taxes évoquées sont appliquées, il faudra s’attendre à un renforcement du risque d’impayé à l’échelle mondiale ».

Selon le spécialiste de l’assurance-crédit, qui vient de publier son dernier scenario macro-économique trimestriel, la croissance mondiale devrait rester stable en 2018 et 2019, à respectivement +3,2% et +3,1% (à comparer à +3,2% en 2017).

Toutefois l’économie américaine est sous-pression. Les risques de surchauffe et d’erreurs politiques sont certes contenus. Mais la rapide détérioration du déficit public, couplée au resserrement de la politique monétaire américaine, assèche les liquidités mondiales.

Et dans le même temps, la résurgence du protectionnisme américain alimente l’incertitude à l’échelle internationale. Toute la question est donc de savoir si les pays sauront résister à ces multiples chocs d’incertitudes et au resserrement des conditions globales de liquidité.

Un premier groupe de pays semble en mesure d’absorber ces chocs de liquidité et d’incertitudes commerciales. Il s’agit d’économies dont la politique monétaire est assez puissante pour résister aux perturbations extérieures : la Chine, la zone Euro et le Japon. Euler Hermes estime que l’économie de ces régions restera stable en 2018 et 2019.

Vient ensuite un second groupe de pays, qui sont déstabilisés par les orientations de politique économique américaines. Il s’agit en particulier de pays combinant vulnérabilités structurelles et erreurs de politiques économiques, comme l’Argentine et la Turquie. Les pays qui évoluent sur une corde raide, c’est-à-dire l’Afrique du Sud, le Brésil et la Russie, pourraient également être mis sous pression par les marchés en cas de détérioration de leurs fondamentaux macroéconomiques.

Enfin, le troisième groupe de pays devrait se montrer résilient si l’environnement commercial international est préservé des attaques protectionnistes les plus violentes. Parmi ces pays, certains restent sur la liste des économies à surveiller (Inde, Indonésie, Hongrie, Roumanie), tandis que d’autres semblent protégés (Asie émergente et pays d’Europe de l’Est dont les comptes courants affichent un excédent).

Pour accéder au scénario macro-économique d’Euler-Hermes, cliquez ICI.

Environnement - à lire également...

Que faut-il penser de la correction américaine ?

12 Octobre 2018
Après 9 ans et demi de hausse, la correction brutale des actions américaines amène légitimement les investisseurs [...]
Lire la suite...

Gros coup de froid sur Wall Street

11 Octobre 2018
Le Dow Jones et le S&P 500 ont reculé de plus de 3 % et le Nasdaq [...]
Lire la suite...

La dislocation des cours génère des vues contradictoires

11 Octobre 2018
L’agitation des marchés émergents pendant l’été a constitué l’un des principaux thèmes d’investissement du troisième trimestre de [...]
Lire la suite...

Powell évoque une politique restrictive

10 Octobre 2018
Jerome Powell a provoqué une forte poussée haussière sur les taux américains (+15pb sur une semaine) note [...]
Lire la suite...

Quand la marée redescend… les pronostics de Carmignac

09 Octobre 2018
Il est difficile de contester aujourd’hui que l’augmentation prodigieuse des liquidités mondiales fournies par les Banques centrales [...]
Lire la suite...

Les Etats-Unis continuent à marquer des points

08 Octobre 2018
Si la personnalité du président Trump ne cesse de susciter la controverse, sa politique économique est saluée [...]
Lire la suite...

Privilégier les dividendes…

05 Octobre 2018
Une fois encore, guerre commerciale et déficit italien ont été au centre de l’attention. Début septembre, ce [...]
Lire la suite...

Les 5 ingrédients qui préparent la crise de 2020

04 Octobre 2018
Une analyse de Nouriel Roubini publiée dans le quotidien Les Echos, par celui qui avait dès 2005 [...]
Lire la suite...

American equity psycho et digital detox

02 Octobre 2018
Les investisseurs continuent d’être euphoriques sur les actions américaines au risque désormais de créer une véritable intoxication [...]
Lire la suite...

Nortia poursuit ses emplettes : Aprep Diffusion

27 Septembre 2018
Après Sélection 1818, la plateforme met la main sur un nouveau morceau du puzzle avec Aprep Diffusion [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Generali : Hugues arrive, Sonia s’en va…

30 Août 2018

Hugues Aubry rejoint le Comité Exécutif de Generali France le 3 septembre pour succéder à Sonia Fendler [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Eric Franc

03 Septembre 2018

A 54 ans, le patron de DNCA [...]
Lire la suite...