Les obligations à haut rendement libellées en euros commencent la nouvelle année sur des bases plus solides qu'elles ne l'étaient en 2018 observe Per Wehrmann, directeur du département européen des obligations à haut rendement chez DWS.

2018 est une année à oublier pour de nombreux investisseurs, y compris ceux qui investissent dans les obligations à haut rendement (HY). De part et d'autre de l'Atlantique, les choses se sont plutôt bien passées pendant les trois premiers trimestres.

Au cours des trois derniers mois de l’année, l'incertitude politique, le resserrement de la politique monétaire et l'affaiblissement des fondamentaux des entreprises, en particulier dans certains secteurs européens importants, ont toutefois contribué à une forte et large augmentation de l'aversion au risque et de la volatilité des marchés financiers.

Comme leurs pairs sur les marchés boursiers, les investisseurs en obligations à haut rendement ont commencé à s'inquiéter de plus en plus des risques croissants de récession.

Avec le recul, ces craintes commencent déjà à paraître un peu exagérées. Des données économiques récentes indiquent que la vigueur de l'économie américaine se maintient. Par conséquent, les écarts de rendement élevés aux États-Unis se sont déjà resserrés de 80 points de base (pdb) depuis le début de l'année. Cela montre la rapidité avec laquelle les discours dominants du marché peuvent changer.

Certes, l'Europe ne manque pas de sujets qui pourraient s’avérer positifs. Même s’Il ne s'agit pas de nier que le risque fondamental a augmenté. Le risque de défaut semble un peu plus élevé que ces dernières années, en particulier pour les émetteurs issus de secteurs structurellement faibles et cycliques, tels que le commerce de détail, les biens d'équipement ou la construction, et de pays en difficulté économique, comme le Royaume-Uni et l'Italie.

Des risques similaires existent pour les émissions dont la notation est plus faible et dont les besoins de refinancement sont importants dans un avenir proche. Dans l'ensemble, toutefois, les taux de défaut demeurent très faibles. Comme aucune récession n'est encore en vue, nous ne nous attendons pas à une forte hausse des taux de défaut dans les mois à venir, car la grande majorité des émetteurs sont fondamentalement relativement solides et ne sont pas confrontés à des besoins de refinancement à court terme. Nous nous attendons à ce que les écarts se resserrent au cours des 12 prochains mois.

Placements - à lire également...

Idinvest surfe sur l’apport-cession

17 Octobre 2019
Idinvest Partner lance le FCPR Idinvest Entrepreneurs Club (FR0013415056), destiné à financer l’expansion des entreprises européennes technologiques [...]
Lire la suite...

Retraites : les chiffres qui font peur

15 Octobre 2019
Il ne fait maintenant plus aucun doute pour personne, du moins pour les plus lucides d’entre nous, [...]
Lire la suite...

Vers l’infini et au-delà…

14 Octobre 2019
Telle pourrait être la devise des banquiers centraux… estime Stéphane Vonthron de JP Morgan AM.
Lire la suite...

Taux bas, comment repenser l’allocation d’actifs ?

14 Octobre 2019
Dans un contexte de taux durablement bas, les fonds monétaires et obligataires n’ont plus grand-chose à offrir [...]
Lire la suite...

Combien coûte un FIC luxembourgeois ?

11 Octobre 2019
Combien en coûte-t-il pour mettre en place un FID ou un FID à votre main, ou à [...]
Lire la suite...

Le coliving devient investissable ?

09 Octobre 2019
S’interroge Frédéric Tixier du site spécialisé PierrePapier alors que ce marché naissant et en forte croissance attire [...]
Lire la suite...

L’urbanisation durable, nouvelle thématique de CPR

09 Octobre 2019
« Investir dans des sociétés favorisant le développement durable des villes », telle est la mission que [...]
Lire la suite...

Transformation des marchés émergents, un virage stratégique

08 Octobre 2019
En 30 ans, les marchés émergents sont passés du statut d’exportateurs à bas coûts à celui d’acteurs [...]
Lire la suite...

Les 5 péchés capitaux des ETF

07 Octobre 2019
Vous tirez aujourd’hui la sonnette d’alarme sur les ETF alors qu’ils rencontrent un succès comme jamais ! [...]
Lire la suite...

Faut-il aller sur le renminbi ?

04 Octobre 2019
Alors que les investisseurs sont en quête de placements « alternatifs », la dette chinoise peut-elle représenter [...]
Lire la suite...
Agenda

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 05 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Lyon – MERCURE SAXE LAFAYETTE (1km de la Gare Part-Dieu)
 Organisateur : Nue-Pro Select

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 06 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Lyon – MERCURE SAXE LAFAYETTE (1km de la Gare Part-Dieu)
 Organisateur : Nue-Pro Select

Morningstar Investment Conference 2019

 Date : 14 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Centre d'Affaires Paris Victoire - 52 rue de la Victoire, 75009 Paris
 Organisateur : Morningstar France

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 19 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Nantes – NOVOTEL CARQUEFOU (15 km du centre-ville de Nantes)
 Organisateur : Nue-Pro Select

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 20 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Nantes – NOVOTEL CARQUEFOU (15 km du centre-ville de Nantes)
 Organisateur : Nue-Pro Select

Articles les plus lus

Assurance-vie, la décélération

26 Juin 2019

Selon les derniers chiffres de la FFA, l’assurance-vie reste le deuxième placement le plus prisé [...]
Lire la suite...

H2O va-t-il mettre le feu aux marchés ?

27 Juin 2019

Les actifs illiquides sont-ils une option pour un gérant de fonds classique sensé offrir une liquidité quotidienne ? [...]
Lire la suite...