Des outils pour investir dans un cycle économique en phase avancée, selon Jean-Edouard Reymond, responsable de la gestion obligations convertibles chez UBP.

  • De par leur nature convexe, les obligations convertibles ont historiquement offert aux investisseurs des avantages sur le long terme, tels que des performances similaires à celles des actions, une volatilité inférieure, et des corrections («drawdowns») limitées.
  • L’option de conversion intégrée aux convertibles permet en outre aux investisseurs de profiter d’une sensibilité aux variations des taux d’intérêt nettement plus faible que celle des obligations classiques de duration similaire.
  • Comparativement aux options d’achat («call options») cotées, l’option de conversion attachée aux convertibles présente des caractéristiques très attrayantes; elle permet notamment d’avoir accès à des maturités plus longues ainsi qu’à diverses clauses de protection.
  • Etant donné leur convexité, les convertibles ont l’avantage de pouvoir s’adapter aux différentes conditions de marché. Cependant, certains environnements sont particulièrement bénéfiques à cette classe d’actifs, et nous pensons que la période actuelle en fait partie.
  • Le processus de normalisation des politiques monétaires, qui a débuté aux Etats-Unis et qui devrait progressivement gagner les autres pays développés, fait peser un risque de taux d’intérêt accru sur les instruments obligataires.
  • Bien que nous conservions une vue positive sur les actions pour 2018, le cycle économique, qui est actuellement en phase avancée, présente un potentiel de volatilité supérieure, et un risque de dispersion beaucoup plus élevé sur les marchés actions.
  • Dans de telles conditions, la convexité des convertibles et leur moindre sensibilité aux taux d’intérêt sont jugées bénéfiques.

Pour lire l’intégralité de l’analyse, cliquez ICI.

Placements - à lire également...

Faut-il miser sur les fonds « disruptifs » ?

21 Septembre 2018
On voit apparaître sur le marché de plus en plus de fonds qui jouent le thème de [...]
Lire la suite...

Immobilier : ville par ville, la dynamique des métropoles

21 Septembre 2018
Dans les centres ville de Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes ou Rennes, les prix ont atteint des records [...]
Lire la suite...

Axiom met un pied dans les indices

19 Septembre 2018
C’est un pas important pour la société de gestion : après s’être associée à Groupama pour mettre [...]
Lire la suite...

L’alliance de la gestion active et de la gestion passive

19 Septembre 2018
Lyxor publie une étude sur la performance de plus de 6.000 fonds actifs au 1er semestre 2018. [...]
Lire la suite...

L’ISR en passe de devenir un placement comme un autre

17 Septembre 2018
Parmi les nombreux enseignements de l'étude « Schroders Global Investor Study 2018 » (22.000 investisseurs consultés dans [...]
Lire la suite...

Quadrator garde la tête hors de l’eau

13 Septembre 2018
Le fonds de Montpensier a bien traversé l’été en dépit d'un environnement difficile.
Lire la suite...

Qu’est-ce qui est « disruptif », et pourquoi ?

12 Septembre 2018
Question à Mario Petrachi, directeur de la distribution externe chez BNP Paribas AM, au sujet du fonds [...]
Lire la suite...

Fidelity Emerging Market Corporate Debt

11 Septembre 2018
On nous demande ce qu’il faut penser de la dette émergente et du fonds « Fidelity Emerging [...]
Lire la suite...

Pourquoi les entreprises familiales cartonnent

11 Septembre 2018
On a tous un avis sur la question. Intuitivement, on se dit que la stratégie d’entreprise est [...]
Lire la suite...

Generali reprend Sycomore AM

07 Septembre 2018
C’est fait, ou pratiquement : alors que la rumeur courrait depuis quelques temps, Generali a officiellement annoncé [...]
Lire la suite...
Articles les plus lus

Generali : Hugues arrive, Sonia s’en va…

30 Août 2018

Hugues Aubry rejoint le Comité Exécutif de Generali France le 3 septembre pour succéder à Sonia Fendler [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Eric Franc

03 Septembre 2018

A 54 ans, le patron de DNCA [...]
Lire la suite...