Après un très bon début d’année, marqué par un arrêt de la réduction des liquidités observée en novembre et décembre 2018, les marchés du crédit sont revenus à un régime plus proche de celui que nous avons connu durant la majeure partie de 2018. Les marges de crédit sont serrées, ce qui était prévisible note Pierre Verlé, responsable de l’équipe crédit chez Carmignac.

En effet, les taux de défaut n’ont pas encore augmenté et, historiquement, les marges de crédit ont généralement reflété leurs niveaux (mais ce qui importe, c’est en fait le taux de défaut cumulé sur les cinq prochaines années).

Alors que nous avançons dans ce cycle du crédit déjà très long, nous nous attendons à une montée de l’aversion pour le risque et à une plus grande dispersion.

La distinction entre les segments jugés sûrs et ceux considérés comme risqués sur le marché devrait s’accentuer, sachant que lorsqu’un émetteur cesse d’être perçu comme étant dénué de risque, les prix baissent et peuvent créer des rapports risque/rendement intéressants.

Nous remarquons également que la structure des marchés du crédit a connu de profonds bouleversements au cours des dernières années.

En effet, si les banques dominaient l’activité de crédit au moment de la crise financière mondiale, ce sont aujourd’hui les acteurs « buy-side » (fonds de pension, collectivités locales, fondations, etc.) qui supportent la majorité du risque de crédit, principalement sous la forme d’ETF ou de fonds soumis à des contraintes proches des indicateurs de référence. Cette nouvelle donne devrait alimenter une plus forte volatilité au cours du prochain cycle baissier.

Dans ce contexte de fin de cycle, nous ne recommanderions pas d’acheter les marchés du crédit sans distinction. Cependant, le cadre est très propice aux adeptes de la sélection de titres au cas par cas. Comme la dispersion a vocation à perdurer, nous devrions maintenir un profil de risque globalement prudent et déployer du capital sur les franges des marchés, où la combinaison de l’aversion pour le risque et de la réduction de la liquidité créera des opportunités idiosyncratiques pour l’investisseur doté d’un mandat de gestion flexible.

Que le marché reste inchangé ou connaisse un écartement des marges de crédit, nous sommes confiants dans notre capacité à identifier des moteurs de performance distincts, notamment au travers du portage, d’opportunités d’investissement spécifiques aussi bien pour des positions acheteuses que vendeuses, ainsi que des points d’entrée intéressants que pourraient offrir les pics de volatilité.

Environnement - à lire également...

Radioscopie d'une rotation vers les unités de compte

21 Novembre 2019
N'ayons pas peur des mots ! La baisse structurelle des taux d'intérêt menace directement la survie du [...]
Lire la suite...

With or without you

20 Novembre 2019
“I can’t live with or without you”, chantait U2 dans les années 80. Aujourd’hui, on peut se [...]
Lire la suite...

Optimisme prudent chez JP Morgan

20 Novembre 2019
Stratégiste chez JP Morgan AM, Patrick Schöwitz se montre confiant… et prudent. Tour d’horizon des classes d’actifs.
Lire la suite...

Les actifs chinois, chouchous des investisseurs

19 Novembre 2019
L’ enquête The china position : gauging institutional investors confidence, réalisée par Economist Intelligence à la demande [...]
Lire la suite...

Ralentissement mais rebond à l’horizon

18 Novembre 2019
Nous tablons sur une poursuite du ralentissement économique jusqu'au premier semestre 2020 avant un rebond modéré sous [...]
Lire la suite...

Foncières, vers une hausse de la valeur des patrimoines

15 Novembre 2019
Les foncières cotées ont enregistré sur le mois d’octobre un nouveau record avec une progression de + [...]
Lire la suite...

Allemagne, une lueur d’espoir

14 Novembre 2019
Le PMI manufacturier a affiché un très léger rebond en octobre, par rapport au point bas de [...]
Lire la suite...

Tous égaux face au risque ?

13 Novembre 2019
L’âge influe-t-il sur l’appétence au risque financier ? Les femmes ont-elles les mêmes stratégies d’investissement que les [...]
Lire la suite...

2019 s'annonce déjà excellente pour les SCPI

13 Novembre 2019
Il s’agit de l’un des principaux enseignements du 2nd Observatoire des SCPI réalisé par Linxea qui constate [...]
Lire la suite...

Fiscalité du numérique… à double tranchant

13 Novembre 2019
Bercy a commandé une évaluation au Conseil d'analyse économique sur l'impact fiscal qu'aurait la proposition de l'OCDE [...]
Lire la suite...
Agenda
Articles les plus lus

Assurance-vie, la décélération

26 Juin 2019

Selon les derniers chiffres de la FFA, l’assurance-vie reste le deuxième placement le plus prisé [...]
Lire la suite...

H2O va-t-il mettre le feu aux marchés ?

27 Juin 2019

Les actifs illiquides sont-ils une option pour un gérant de fonds classique sensé offrir une liquidité quotidienne ? [...]
Lire la suite...