Les revenus distribués par une société française à des sociétés non-résidentes font en principe l’objet d’une retenue à la source de 30% en vertu de l’article 119 bis, 2 du Code Général des Impôts rappelle Marc Bornhauser, avocat au Barreau de Paris et fondateur du cabinet éponyme.

Avant d’appliquer la convention fiscale entre la France et le pays de résidence de la société mère qui permettrait d’appliquer un taux plus faible (et parfois même de supprimer la retenue à la source), il convient de s’interroger sur l’application d’autres dispositifs de droit interne susceptibles d’annuler la retenue à la source de 30%.

En application d’une directive européenne introduite en droit français à l’article 119 ter du CGI, les distributions de dividendes à une société mère établie dans un Etat de l’Union européenne, en Islande, en Norvège ou au Liechtenstein sont, en principe totalement exonérées en France lorsque sa participation dans la société distributrice atteint 10%.   

Le taux de participation est abaissé à 5% (article 119 ter, 2-c du CGI) lorsque la société mère européenne, bénéficiaire effectif des dividendes, détient des participations satisfaisant au régime des sociétés mères comme défini par l’article 145 du CGI et se trouve privée de toute possibilité d’imputer la retenue à la source française(e.g. régime d’exonération dans son pays de résidence, liquidation ou résultat déficitaire non assorti d’une possibilité de report d’imputation du crédit d’impôt correspondant à la retenue à la source).             

En pratique, les distributions entre sociétés européennes sont ainsi exonérées de retenue à la source lorsque la participation atteint 5% dans la mesure où les sociétés mères sont dans l’impossibilité d’imputer un crédit d’impôt sur les distributions exonérées d’impôt dans leur pays de résidence. 

Pour lire l’intégralité de l’analyse, cliquez ICI.

Juridique - à lire également...

Mépris de l'ordre des créanciers, que dit la loi ?

22 Novembre 2019
N’ouvre pas droit à répétition le paiement effectué par un notaire en méconnaissance de l’ordre des créanciers [...]
Lire la suite...

La propriété indivise relève des actes conservatoires

21 Novembre 2019
L’action en revendication de la propriété indivise et en contestation des actes passés en violation de ce [...]
Lire la suite...

Réforme du capital investissement, ça bouge…

20 Novembre 2019
Publication au JORF d'un décret mettant en œuvre la réforme du capital investissement et sa diffusion dans [...]
Lire la suite...

Nouvelles décisions en faveur du CGP en matière de DTD

19 Novembre 2019
Pour la première fois, dans deux arrêts du 29 octobre 2019 (Chambre A – CIVILE, RG n°17/01419 [...]
Lire la suite...

Société de personnes, qui est redevable ?

18 Novembre 2019
Le résultat réalisé par une société de personnes est imposable entre les mains des associés présents à [...]
Lire la suite...

Réduction de capital et plus-value…

15 Novembre 2019
Le Conseil d’Etat a jugé que lorsqu’elles n’ont pas le caractère de remboursements d’apport, les sommes mises [...]
Lire la suite...

Salariés déguisés, attention à la requalification

14 Novembre 2019
Trois millions d’indépendants répertoriés par l’INSEE en 2018, dont 1 sur 5 est économiquement dépendant d’une relation [...]
Lire la suite...

Exit Tax et titres démembrés, prudence…

13 Novembre 2019
On sait qu’en matière de plus-value de cession de titres démembrés, le redevable de l’imposition dépendra du [...]
Lire la suite...

VEFA, les règles du jeu

12 Novembre 2019
Aucun texte n’imposant que l’achèvement des travaux d’une Vefa soit constaté par une « personne qualifiée », [...]
Lire la suite...

Activité Airbnb à Paris, attention !

08 Novembre 2019
Le décret N°2019-1104 du 30 octobre 2019 entre en vigueur le 1er décembre 2019. Ce décret devrait [...]
Lire la suite...
Agenda
Articles les plus lus

Assurance-vie, la décélération

26 Juin 2019

Selon les derniers chiffres de la FFA, l’assurance-vie reste le deuxième placement le plus prisé [...]
Lire la suite...

H2O va-t-il mettre le feu aux marchés ?

27 Juin 2019

Les actifs illiquides sont-ils une option pour un gérant de fonds classique sensé offrir une liquidité quotidienne ? [...]
Lire la suite...