Alors que l’anticipe un « réassouplissement » aujourd’hui de la politique de la BCE, Laurent Clavel, responsable de la recherche chez AXA IM, analyse les impacts d’un tel changement de cap.

• Faibles croissance et inflation pourraient empêcher toute normalisation de la BCE

• Ceci entraînerait une baisse des taux et pèserait sur les banques

• Ce ralentissement pourrait toutefois être limité grâce au recul du prix du pétrole et aux relances budgétaires adoptées

• La Chine pourrait aussi venir à la rescousse avec une forte accélération du crédit en janvier

L'inflation sous-jacente en zone euro a déçu, obstinément stable autour de 1% depuis deux ans. Elle pourrait empêcher toute normalisation de la BCE. La probabilité de notre scénario de risque que la Banque Centrale Européenne (BCE) ne normalise pas s'élève désormais à 40%.

Dans ce scénario, les taux directeurs resteraient à leur niveau actuel (-0,4 % pour le taux de dépôt) jusqu’en 2022. Le taux allemand à 10 ans resterait à 0,1 % à fin 2020, avec le risque que l’effet de rareté entraîne les taux encore plus bas en territoire négatif.

Ce maintien du régime de taux bas pèserait sur le revenu des banques. Trois années supplémentaires de taux d'intérêt négatifs pesant sur la rentabilité des banques peuvent toutefois réduire leur appétit pour le crédit.

Mais il y a aussi des bonnes nouvelles. La plupart des États membres de la zone euro ont assoupli leur politique budgétaire, ce qui est bien accueilli par les marchés. Le prix du pétrole a diminué significativement durant les trois derniers mois, de 75US$ pour le baril de Brent brut en moyenne en 2018 (plus de 80US$ en octobre) à 65US$ actuellement.

Pour lire l’intégralité de l’analyse, cliquez ICI.

Environnement - à lire également...

Radioscopie d'une rotation vers les unités de compte

21 Novembre 2019
N'ayons pas peur des mots ! La baisse structurelle des taux d'intérêt menace directement la survie du [...]
Lire la suite...

With or without you

20 Novembre 2019
“I can’t live with or without you”, chantait U2 dans les années 80. Aujourd’hui, on peut se [...]
Lire la suite...

Optimisme prudent chez JP Morgan

20 Novembre 2019
Stratégiste chez JP Morgan AM, Patrick Schöwitz se montre confiant… et prudent. Tour d’horizon des classes d’actifs.
Lire la suite...

Les actifs chinois, chouchous des investisseurs

19 Novembre 2019
L’ enquête The china position : gauging institutional investors confidence, réalisée par Economist Intelligence à la demande [...]
Lire la suite...

Ralentissement mais rebond à l’horizon

18 Novembre 2019
Nous tablons sur une poursuite du ralentissement économique jusqu'au premier semestre 2020 avant un rebond modéré sous [...]
Lire la suite...

Foncières, vers une hausse de la valeur des patrimoines

15 Novembre 2019
Les foncières cotées ont enregistré sur le mois d’octobre un nouveau record avec une progression de + [...]
Lire la suite...

Allemagne, une lueur d’espoir

14 Novembre 2019
Le PMI manufacturier a affiché un très léger rebond en octobre, par rapport au point bas de [...]
Lire la suite...

Tous égaux face au risque ?

13 Novembre 2019
L’âge influe-t-il sur l’appétence au risque financier ? Les femmes ont-elles les mêmes stratégies d’investissement que les [...]
Lire la suite...

2019 s'annonce déjà excellente pour les SCPI

13 Novembre 2019
Il s’agit de l’un des principaux enseignements du 2nd Observatoire des SCPI réalisé par Linxea qui constate [...]
Lire la suite...

Fiscalité du numérique… à double tranchant

13 Novembre 2019
Bercy a commandé une évaluation au Conseil d'analyse économique sur l'impact fiscal qu'aurait la proposition de l'OCDE [...]
Lire la suite...
Agenda
Articles les plus lus

Assurance-vie, la décélération

26 Juin 2019

Selon les derniers chiffres de la FFA, l’assurance-vie reste le deuxième placement le plus prisé [...]
Lire la suite...

H2O va-t-il mettre le feu aux marchés ?

27 Juin 2019

Les actifs illiquides sont-ils une option pour un gérant de fonds classique sensé offrir une liquidité quotidienne ? [...]
Lire la suite...