Les anticipations d'inflation ont été revues à la baisse ces derniers mois. Et les raisons qui l’expliquent sont loin d’être simples.

Des événements étranges se sont produits récemment sur les marchés des obligations d'État. La FED n’a pas prévu de nouvelles hausses de taux. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s'est intensifiée. Et le prix du pétrole a fortement augmenté. Décryptage par David Bianco, en charge des allocations sur les marchés américains chez DWS.

Ces trois facteurs stimulent généralement les anticipations d'inflation à plus long terme. Il est évident que l'augmentation du prix du pétrole et des droits de douane sur les importations chinoises se traduira en fin de compte par des prix plus élevés pour les consommateurs américains.

Pourtant, les anticipations d'inflation ont été revues à la baisse. Le graphique ci-dessous montre les taux d'équilibre à cinq ans sur cinq ans. Ces indices sont fortement utiles pour mesurer les anticipations moyennes d’inflation dans 5 ans. Elles ont normalement tendance à évoluer en tandem avec le prix au comptant du pétrole, mais dernièrement un écart s’est creusé.

On en ignore encore les causes pour le moment. Peut-être que les prix du pétrole se corrigeront, ce qui amènera les deux courbes à converger. Ou peut-être que les investisseurs sont devenus plus dubitatifs quant aux perspectives de croissance aux États-Unis.

Il est certain que les conséquences d'une escalade de la guerre commerciale iront bien au-delà des hausses initiales et transitoires des prix à la consommation. Les tarifs douaniers et autres mesures protectionnistes rendent le monde dans son ensemble moins performant dans la production de biens et services.

Toutefois, on s'attendrait habituellement à ce que les taux d'intérêt réels, qui sont étroitement liés au taux de croissance réel à long terme de l'économie, plutôt qu'aux attentes d'inflation, en soient les premiers signes.

Nous avons une autre explication.

Le véritable mystère qui se cache derrière notre graphique de la semaine n'est peut-être pas la raison pour laquelle la relation entre les attentes d'inflation et le prix du pétrole s'est effondrée, mais plutôt la raison pour laquelle elle a assez bien résistée dans le passé.

En fait, il n'y a aucune raison économique claire pour justifier que le prix actuel du pétrole ait de l'importance sur le taux d'inflation dans cinq ans, et encore moins sur les attentes d'inflation à long terme. Toutefois, peu d'autres indicateurs fiables sont disponibles sur les marchés à ce jour.

La récente obsession des attentes d'inflation nous rappelle un peu la quête du XIXe siècle visant à établir un lien entre les taches solaires et le prix du maïs. Aucune relation statistiquement fiable n'a encore été trouvée entre le soleil et le cycle économique, bien que les conditions climatiques ensoleillées semblent parfois améliorer l'humeur des investisseurs financiers. Selon des théories économiques plus récentes, de telles relations apparemment fallacieuses peuvent être très puissantes, si elles impliquent un élément de prophétie autoréalisatrice.

Environnement - à lire également...

Tous égaux face au risque ?

13 Novembre 2019
L’âge influe-t-il sur l’appétence au risque financier ? Les femmes ont-elles les mêmes stratégies d’investissement que les [...]
Lire la suite...

2019 s'annonce déjà excellente pour les SCPI

13 Novembre 2019
Il s’agit de l’un des principaux enseignements du 2nd Observatoire des SCPI réalisé par Linxea qui constate [...]
Lire la suite...

Fiscalité du numérique… à double tranchant

13 Novembre 2019
Bercy a commandé une évaluation au Conseil d'analyse économique sur l'impact fiscal qu'aurait la proposition de l'OCDE [...]
Lire la suite...

Industrie de l’AM : tassement mondial

12 Novembre 2019
Selon le dernier rapport Global 500 Research de Willis Towers Watson, les actifs sous gestion des 500 [...]
Lire la suite...

L’art d’investir sur le high yield avec Rothschild

07 Novembre 2019
« Une solution pour aller chercher du rendement aujourd’hui, c’est le high yield ». Bravant le climat [...]
Lire la suite...

Embellie mais contexte de ralentissement toujours là

07 Novembre 2019
On attendait un mois d’octobre difficile et ce ne fut pas le cas explique Cyrille Geneslay, gérant [...]
Lire la suite...

ISR, des investisseurs de moins en moins sceptiques

06 Novembre 2019
Selon une étude récemment publiée par Schroders, l’enjeu climatique aurait pris le pas sur le scepticisme des [...]
Lire la suite...

Vers la fin du virage accommodant de fin de cycle ?

06 Novembre 2019
Les banques centrales mondiales ont pris cette année un virage accommodant inhabituel pour une fin de cycle [...]
Lire la suite...

M&A, classement mondial

05 Novembre 2019
Selon les derniers chiffres compilés par GlobalData, c’est la firme américaine Goldman Sachs qui arrive en tête [...]
Lire la suite...

Ralentissement, le conflit sino-américain n’y est pour rien !

31 Octobre 2019
A en croire la majorité des économistes et analystes financiers, le conflit commercial opposant les Etats-Unis à [...]
Lire la suite...
Agenda

Morningstar Investment Conference 2019

 Date : 14 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Centre d'Affaires Paris Victoire - 52 rue de la Victoire, 75009 Paris
 Organisateur : Morningstar France

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 19 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Nantes – NOVOTEL CARQUEFOU (15 km du centre-ville de Nantes)
 Organisateur : Nue-Pro Select

En 2019, Nue-Pro Select fait son (road) show !

 Date : 20 Novembre 2019
 Heure : 08h30
  Lieu : Nantes – NOVOTEL CARQUEFOU (15 km du centre-ville de Nantes)
 Organisateur : Nue-Pro Select

Articles les plus lus

Assurance-vie, la décélération

26 Juin 2019

Selon les derniers chiffres de la FFA, l’assurance-vie reste le deuxième placement le plus prisé [...]
Lire la suite...

H2O va-t-il mettre le feu aux marchés ?

27 Juin 2019

Les actifs illiquides sont-ils une option pour un gérant de fonds classique sensé offrir une liquidité quotidienne ? [...]
Lire la suite...