On le savait déjà, mais il est toujours intéressant de revenir sur le fait que nous sommes tous victimes de nos biais cognitifs. Le dernier exemple en date est une étude réalisée par la Cass Business School de Londres auprès de 5.516 analystes et de 6.495 sociétés de 1996 à 2014. Elle montre que les investisseurs tendent à ne pas tenir compte des recommandations faites par les analystes financiers ayant un nom de famille à sonorité étrangère.

Cette analyse établit que depuis les attentats du 11 septembre, les investisseurs sont globalement peu attentifs aux analyses financières réalisées par des professionnels ayant un nom de famille à consonnance moyen-orientale. Par ailleurs, au moment de la guerre en Irak, alors que Allemands et Français s’opposaient aux Etats-Unis, le marché accordait moins d’importance aux analystes avec un nom français ou allemand.

Sur une population de près de 4.000 analystes, on a procédé à un classement par décile en fonction du crédit accordé aux recommandations publiées par chacun. Dans le décile de tête apparaissent des noms tels que Summers, Barrett, Crowell… tandis que dans le décile de queue apparaissent Coiro, Franqui ou encore Manlowe….

L’étude met en avant le fait qu’un nom de famille « familier » permettrait aux analystes de mieux réussir leur carrière. Même si la qualité du travail effectué est importante, la bonne image d’un analyste reposerait essentiellement sur son nom ! Celui-ci rendrait son analyse d’autant plus crédible aux yeux des investisseurs.

 « Nous avons découvert que, à condition de fournir de bonnes prévisions de résultats, un analyste avait plus de chances, si son nom de famille était apprécié, d’être élu en tant qu’analyste renommé et de survivre dans ce milieu » note Jay Jung, professeur à la Cass Business School.

De plus, cette discrimination à l’égard des noms de famille étrangers a également un impact sur les cours de Bourse d’après Jay Jung.

« Il est très intéressant de constater comment la préférence pour un nom de famille, sans égard pour le contenu de l’information ou la qualité de la prévision d’un analyste, influence la réaction des investisseurs et les anomalies relatives aux prix sur le marché financier. ».

Bref, même en étant professionnel et vigilant, il est difficile de se défaire de ses préjugés et de ses a priori…

Le Coin de Gilbert - à lire également...

Top 100 des agents d'assurance connectés

22 Novembre 2019
Parmi les nombreux défis qui se posent à l’agent général du XXIe siècle dans la transformation de [...]
Lire la suite...

Une nouvelle tête chez Alfi Partners

20 Novembre 2019
TPM (Tierce-Partie Marketeur pour Jupiter AM depuis plus de 10 ans), ALFI Partners annonce la nomination de [...]
Lire la suite...

N3D rejoint le Groupe Ficade

18 Novembre 2019
Chers lecteurs, partenaires, amis… c’est avec beaucoup d’émotion et d’enthousiasme que je vous annonce que N3D a [...]
Lire la suite...

Didier devient président de Yomoni

15 Novembre 2019
Bien évidemment, c’est de Didier Le Menestrel dont il est question. Le robo-advisor apprend qui a été [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Henry Masdevall

14 Novembre 2019
Président du groupement Actualis qui organise sa Convention la semaine prochaine, fondateur du cabinet Valorey Finance, Henry [...]
Lire la suite...

L’origine du monde des émergents

12 Novembre 2019
Tout le monde les connaît, y compris intimement. Mais rares sont ceux qui connaissent leur nom : [...]
Lire la suite...

Le coup de gueule de Jean-Pierre Rondeau

12 Novembre 2019
Je fais référence à l’article de Sébastien d’Ornano, président de YOMONI paru dans l’AGEFI Actifs le 08/11/2019, [...]
Lire la suite...

Marchés et technologie : où en sont les banques ?

07 Novembre 2019
Dernière ligne droite avant la deuxième conférence l’AFME (Association for Financial Markets in Europe) organisée les 21 [...]
Lire la suite...

La France est-elle devenue un petit pays ?

06 Novembre 2019
« Nous sommes devenus une puissance de second rang ». Le géographe Laurent Chalard, membre du European [...]
Lire la suite...

Effets de Manche

05 Novembre 2019
« On va s'amuser ». Prophétiques les propos du Président Charles de Gaulle, opposé à l'entrée du [...]
Lire la suite...
Agenda
Articles les plus lus

Assurance-vie, la décélération

26 Juin 2019

Selon les derniers chiffres de la FFA, l’assurance-vie reste le deuxième placement le plus prisé [...]
Lire la suite...

H2O va-t-il mettre le feu aux marchés ?

27 Juin 2019

Les actifs illiquides sont-ils une option pour un gérant de fonds classique sensé offrir une liquidité quotidienne ? [...]
Lire la suite...