"La baisse des taux et les contraintes réglementaires imposées aux assureurs (…) ont incité les compagnies d'assurance, les courtiers et les distributeurs à rechercher de nouvelles solutions en assurance-vie, afin de satisfaire le client final.
 

La réglementation Solvabilité II oblige en particulier les compagnies d'assurance à respecter des contraintes de fonds propres minimum au titre de leurs fonds en euros. Par ailleurs, la baisse des taux affecte les rendements servis. Dans cet environnement, le risque pour les fonds en euros est double :

- Un risque de manque d'attractivité, car les rendements des fonds en euros sont impactés par la baisse des taux. [1]A noter cependant que la tendance semble être sur le point de s'inverser.

- Un risque d'accessibilité, car pour la première fois, les compagnies d'assurance cherchent à éviter une dilution du rendement de leurs actifs généraux, en freinant les nouvelles souscriptions.

Face à ce constat, (…) une des options consisterait à ne rien faire, et à s'appuyer sur la loi Sapin II pour limiter les rachats en cas de hausse des taux. Mais les acteurs peuvent également envisager une solution plus offensive, toucher à l'une ou l'autre des caractéristiques d'un fonds euros traditionnel : la garantie en capital, l'effet cliquet ou la linéarité de la valorisation. 

Parmi les innovations pressenties pour faire évoluer les fonds en euros, sont ainsi apparues il y a quelques années, les fonds euros actifs, composés d'un fonds en euros classique, complété par une poche de diversification. Cette poche de diversification, gérée avec flexibilité, en tenant compte de l'évolution du contexte de marché, mais aussi des flux entrants et sortants des épargnants, a permis de dégager un rendement supérieur à celui du seul fonds en euros.[2]

Afin que les épargnants puissent continuer à investir dans ce véhicule au risque maîtrisé, une des options à envisager est de proposer, à travers ces fonds en euros actifs, une garantie du capital un peu moins importante. (…) Une garantie de l'ordre de 98% du capital demandera certes un peu de pédagogie auprès du client final, mais apparait nécessaire pour redynamiser les fonds en euros."

* associé chez Nortia

Voir aussi

[1] Les actifs généraux des compagnies sont encore en partie investis sur des obligations émises à l'époque où les taux étaient élevés, mais dans la mesure où elles arrivent progressivement à leur terme, elles sont renouvelées par des obligations aujourd'hui moins bien rémunérées.

[2] Cependant, pour répondre aux contraintes réglementaires exigées par la directive Solvabilité II, l'assureur doit engager des fonds propres au titre de l'actif général, mais également au titre de la poche de diversification. 

Le Coin de Gilbert - à lire également...

Top 100 des agents d'assurance connectés

22 Novembre 2019
Parmi les nombreux défis qui se posent à l’agent général du XXIe siècle dans la transformation de [...]
Lire la suite...

Une nouvelle tête chez Alfi Partners

20 Novembre 2019
TPM (Tierce-Partie Marketeur pour Jupiter AM depuis plus de 10 ans), ALFI Partners annonce la nomination de [...]
Lire la suite...

N3D rejoint le Groupe Ficade

18 Novembre 2019
Chers lecteurs, partenaires, amis… c’est avec beaucoup d’émotion et d’enthousiasme que je vous annonce que N3D a [...]
Lire la suite...

Didier devient président de Yomoni

15 Novembre 2019
Bien évidemment, c’est de Didier Le Menestrel dont il est question. Le robo-advisor apprend qui a été [...]
Lire la suite...

Carré d’As : Henry Masdevall

14 Novembre 2019
Président du groupement Actualis qui organise sa Convention la semaine prochaine, fondateur du cabinet Valorey Finance, Henry [...]
Lire la suite...

L’origine du monde des émergents

12 Novembre 2019
Tout le monde les connaît, y compris intimement. Mais rares sont ceux qui connaissent leur nom : [...]
Lire la suite...

Le coup de gueule de Jean-Pierre Rondeau

12 Novembre 2019
Je fais référence à l’article de Sébastien d’Ornano, président de YOMONI paru dans l’AGEFI Actifs le 08/11/2019, [...]
Lire la suite...

Marchés et technologie : où en sont les banques ?

07 Novembre 2019
Dernière ligne droite avant la deuxième conférence l’AFME (Association for Financial Markets in Europe) organisée les 21 [...]
Lire la suite...

La France est-elle devenue un petit pays ?

06 Novembre 2019
« Nous sommes devenus une puissance de second rang ». Le géographe Laurent Chalard, membre du European [...]
Lire la suite...

Effets de Manche

05 Novembre 2019
« On va s'amuser ». Prophétiques les propos du Président Charles de Gaulle, opposé à l'entrée du [...]
Lire la suite...
Agenda
Articles les plus lus

Assurance-vie, la décélération

26 Juin 2019

Selon les derniers chiffres de la FFA, l’assurance-vie reste le deuxième placement le plus prisé [...]
Lire la suite...

H2O va-t-il mettre le feu aux marchés ?

27 Juin 2019

Les actifs illiquides sont-ils une option pour un gérant de fonds classique sensé offrir une liquidité quotidienne ? [...]
Lire la suite...